Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Amour, je ne me plains (Pierre de Ronsard)

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...


Pierre de Ronsard

Pierre de Ronsard

 

Pierre de Ronsard

 

Sonnet

Amour, je ne me plains de l’orgueil endurci,
Ni de la cruauté de ma jeune Lucrèce,
Ni comme, sans recours, languir elle me laisse :
Je me plains de sa main et de son godmicy.

C’est un gros instrument par le bout étréci,
Dont chaste elle corrompt toute nuit sa jeunesse :
Voilà contre l’Amour sa prudente finesse,
Voilà comme elle trompe un amoureux souci.

Aussi, pour récompense, une haleine puante,
Une glaire épaissie entre ses draps gluante,
Un oeil hâve et battu, un teint pâle et défait,

Montrent qu’un faux plaisir toute nuit la possède.
Il vaut mieux être Phryne et Laïs tout à fait,
Que se feindre Portie avec un tel remède.

A ne pas manquer :

  • Léon Tolstoï – Ma confessionLéon Tolstoï – Ma confession     Léon Tolstoï   "Ma confession" (en russe : Исповедь [Ispoved']) est une courte œuvre de confession du célèbre romancier russe Léon Tolstoï sur le thème […]
  • Antoine Watteau (Marcel Proust)Antoine Watteau (Marcel Proust)   Marcel Proust   Crépuscule grimant les arbres et les faces, Avec son manteau bleu, sous son masque incertain; Poussière de baisers autour des bouches […]
  • Aux jeunes poètes (Pierre Albert-Birot)Aux jeunes poètes (Pierre Albert-Birot)   Pierre Albert-Birot   Poème genre didactique Pour faire un poème Pardonnez moi ce pléonasme Il suffit de ce promener Quelque fois sans […]
  • Quand vous serez bien vieille (Pierre de Ronsard)Quand vous serez bien vieille (Pierre de Ronsard)   Pierre de Ronsard   Quand vous serez bien vieille, au soir à la chandelle, Assise auprès du feu, dévidant et filant, Direz chantant mes vers, en vous […]
  • A l’étoile (Mihai Eminescu)A l’étoile (Mihai Eminescu)   Mihai Eminescu   A l'étoile qu'on aperçoit Il y a un si long chemin Que la lumière traversa Par les millénaires sans fin. Peut-être est-elle éteinte […]
  • Morale d’étoiles (Friedrich Nietzsche)Morale d’étoiles (Friedrich Nietzsche)     Friedrich Nietzsche   Prédestinée aux voies lactées, Que T’importe, ô Étoile, l’obscurité? Roule, ma Bienheureuse, à travers ce temps! Que […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: