Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

André – Aligatorpoète – Pecquet, Les 4 cavaliers de l’apocalypse

| 3 Comentarii

Read similar posts recommended for you
Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...


Riaz Hussain din Rawalpindi, Pakistan- Street children-5

Les 4 cavaliers de l’apocalypse

 

Depuis des siècles et des millénaires , plus vite que les années lumières ; depuis la nuit des temps , on ne sait vraiment plus que faire : ils reviennent toujours en avant .

Sans doute aujourd’hui plus qu’hier , rongeant le monde dans sa misère : ces cavaliers qui nous attristent , appelés ceux de l’apocalypse .

Il y a d’abord la conquête , qui pousse des hommes à vouloir être grands ; qu’on peut aussi appeler la bête , car elle manque de sentiments : elle nous laisse souvent la poussière , de la soif du pouvoir et de l’argent.

– Ensuite il y a la guerre , qui maudit la terre et les gens ; qui laisse mourir des mères et des pères , en broyant aussi des enfants .

Suivie de l’horrible pestilence , les maladies la puanteur et les souffrances : elle pollue toujours l’atmosphère , et laisse dans l’indifférence ; des meurtriers dans l’univers , qui chaque jour nous offensent , quand pourrissent les lambeaux de chair .

Il reste alors , toujours et encore la mort ; faite de chagrins et parfois de remords : elle s’attaque à tous les corps , prenant des vies en plein essor : et que jamais nulle trésor , n’a pu lui payer son pesant d’or .

Alors au nom de qui au nom de quoi , y a-t-il encore des gagas : qui se font sauter dans des attentats , pour rester à jamais dans le froid ?

Est-ce qu’on peut avoir l’espérance , alors que l’homme s’auto-détruit : qu’un jour surgisse l’intelligence, sous un ciel qui ne fait pas crédit ?

 

André – Aligatorpoète – Pecquet .

Publié par

A ne pas manquer :

  • Mebkhout Beghdad – La Steppe de Mon PèreMebkhout Beghdad – La Steppe de Mon Père La steppe de mon père **** Regarde, disait mon père Cette traînante monotonie de nos plaines D’alfa qui épouse l’immensité de nos terres. L’horizon est si loin que nos yeux ont […]
  • Fayçal Bouzayen Chemmami – LÈVE-TOI ET MARCHE !Fayçal Bouzayen Chemmami – LÈVE-TOI ET MARCHE ! Fayçal Bouzayen Chemmami   LÈVE-TOI ET MARCHE ! Dans le vent, l’air les ballotte Au gré des saisons, elles grelottent Les pensées des hommes en charrette Muent en […]
  • Spleen IV (Charles Baudelaire) poème audioSpleen IV (Charles Baudelaire) poème audio   Baudelaire   Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis, Et que de l'horizon embrassant tout le […]
  • Spleen : Quand le ciel (Baudelaire)Spleen : Quand le ciel (Baudelaire)   Baudelaire   Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis, Et que de l'horizon embrassant tout le […]
  • Riaz HussainRiaz Hussain Riaz Hussain Chronicler of Pakistan *** Riaz Hussain from Rawalpindi, Pakistan, invites us on April 12 to participate at International Street Children Day. There are 100 […]
  • La nouvelle mode – Wolf Gorbatchèv OscarLa nouvelle mode – Wolf Gorbatchèv Oscar Wolf Gorbatchèv Oscar - chronique Il appert que chaque jour est un jour de carnaval vu le nombre de personne déguisées que l’on croise dans les rues, les unes plus sophistiquées […]

3 Comentarii

  1. Un enfant . – N’est-ce pas ce qu’il y a de plus important , que de donner vie à un enfant ? Et pourtant bien des gens , ne comprennent pas qu’il doit un jour devenir grand . – Bien sûr il faut savoir l’aimer , le respecter avec une réciprocité ; mais il faut aussi l’éduquer , et en faire quelqu’un d’entier .- Lui apprendre les bonnes manières , que les guerres n’apportent que misère : que tous on est nés pour êtres frères , que les couleurs n’ont pas de frontières .- Qu’il faut d’abord voir son prochain , comme un véritable être humain ; et que de savoir tendre la main , c’est sans doute une fleur en chemin .- Que de son travail et son labeur , on récolte souvent du bonheur ; et qu’il faut avoir du coeur , pour un jour aimer son âme soeur .- Qu’il ne faut pas polluer , cette terre dont on a hérité : et que si l’on a besoin d’argent , les sentiments doivent être plus grands . – Qu’il faut vivre dans la paix , que les paroles guérissent parfois des plaies : qu’un beau jour pour combler une mort , il donnera à son tour vie à un corps .- Et que pour faire un lendemain , il faut croiser tant de chemins : la vie est un quotidien , dont il faut entretenir le jardin :si l’on veut que les fleurs , parfument le monde d’une senteur .- Sans oublier que les animaux , sont pour les hommes un cadeau : et bien même s’ils ne sont pas nos égaux , ils méritent de partager notre eau :car c’est par la bonté du ciel , que la pluie tombe dans notre écuelle .- André – Aligatorpoète – Pecquet .

  2. Dignité et humanité .- Entre les larmes des migrants , et les contrariétés du temps ; il y a toutes ces pertes de temps , et des millions qui volent au vent .- Venant du sud ou bien du nord , ils cherchent tous ce soleil d’or ; ils viennent en masse vers l’Europe , comme fondent les neiges qui galopent .- Il faut se rendre à l’évidence , on ne peut vivre dans l’indifférence ; chaque homme à droit à sa chance , déjà trop de sang et de souffrances .- Il serait bien que sur l’échiquier , les hommes réapprennent à aimer : car s’ils sont venus sur la terre , ce n’est pas pour déchirer l’univers .- Mais où mettre ces milliers de gens , nous n’avons qu’un continent ? Ne serait-ce pas plus utile , que les grands qui restent immobiles : restaurent dans tous ces pays , une paix et une dignité de vie ? – Il faut arrêter les conflits , et punir en privant de vie : tous ces monstres qui aujourd’hui , terrorisent tant de patries .- Et bien que clopin-clopant , faut chasser tous ces charlatants : on ne peut être tous des errants , nous devons tous avoir un coeur et des sentiments .- Ce n’est pas une question de religion , mais d ‘amour et d’affection : et l’on doit rendre à nos demains , un nouveau souffle pour être plus humain .- Et sous les ailes de la colombe , recréer ensemble un nouveau monde : qui soit à l’abri de toutes ces bombes , et de ces êtres qui sont immondes .- Quand la nature s’embellit , c’est pour donner droit à la vie : et si le ciel nous offre la pluie , c’est pour qu’on fasse pousser des fruits . André – Aligatorpoète – Pecquet .

  3. Elevons notre voix . – Comme Nelson Mandela , élevons notre voix ; et montons sur le ring , comme Martin Luther king . – Que nos cris dans ce monde , soient plus forts que les bombes : et que les bons sentiments , remplacent les rivières de sang . – Chaque enfant sur cette terre , à besoin de sa mère : celui qui devient père , doit au moins en être fier .- On est tous que des êtres , faisons de cette terre : un endroit où la vie , serait chaque jour fleurie . – André-Aligatorpoète-Pecquet.

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: