Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Aphorismes (Alphonse Daudet)

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...


Alphonse Daudet

 

 

Alphonse Daudet

 

 

Citations :
” On a toujours une strophe à polir, une rime plus sonore à trouver. ”
Extrait : Lettres de mon moulin – 1870

” Porter ses chagrins de cœur en écharpe est la meilleure façon de réussir auprès des femmes. ”
Extrait : Tartarin de Tarascon – 1870.

” Rencontrer des hommes célèbres, il n’en faut pas plus pour enflammer l’ambition. ”
Extrait : Trente ans de Paris – 1888.

” Il y a parfois du courage à fuir. ”
Extrait : Le frère aîné – 1867.

” Les larmes entretiennent les plaies, elles ne les cicatrisent pas. ”
Extrait : La dernière idole – 1862.

” L’homme seul n’a pas les mille souffrances de l’homme en famille. ”
Extrait : La doulou (la douleur) 1887-1895.

” La femme part, le mari pleure ; elle revient, il se console. ”

Extrait : Lettres de mon moulin – 1870.

” Au pays de fleurs, plus on est petit, plus on embaume. ”
Extrait : Les absents, le 26 octobre 1864.

” L’expérience et la sagesse sont boiteuses à courir après la folie et l’imprévoyance. ”
Extrait : Le roman du chaperon rouge – 1862.

” Pour certaines femmes, la charité même est un sport. ”
Extrait : Notes sur la vie – 1899.

” À quinze ans, vingt ans tout au plus, on est déjà achevé d’imprimer. ”
Extrait : Notes sur la vie – 1899.

” Il faut faire parfois de singuliers métiers pour gagner sa vie. ”
Extrait : Le petit chose – 1868.

” Dieu commande la vie honnête et l’amour sans tache. ”
Extrait : Le roman du chaperon rouge – 1862.

” L’égoïste ne pense qu’à lui, n’a de tendresse que pour lui. Le personnel pense à lui et aux siens, à tout ce qui a rapport à lui. C’est un égoïsme plus humain. ”
Extrait : Les contes du lundi – 1873.

” Tout ce qui nous manque est le divin. ”
Extrait : La doulou (la douleur) 1887-1895.

” Le malade se représente la santé comme une source de joies ineffables, ce qui n’est pas. ”
Extrait : La doulou (la douleur) 1887-1895.

” Le prisonnier voit la liberté plus belle qu’elle n’est. ”
Extrait : La doulou (la douleur) 1887-1895.

” L’œuvre qu’on portait en soi paraît toujours plus belle que celle qu’on a faite. ”
Extrait : Les contes du lundi – 1873.

A ne pas manquer :

  • À ceux qui dorment (Victor Hugo)À ceux qui dorment (Victor Hugo)   Victor Hugo   Réveillez-vous, assez de honte ! Bravez boulets et biscayens. Il est temps qu'enfin le flot monte. Assez de honte, citoyens ! Troussez […]
  • Les mangeurs de lotos… (Alfred Tennyson)Les mangeurs de lotos… (Alfred Tennyson)   Alfred Tennyson   * «Allez, courage ! » fit Ulysse ; puis il leur désigna la terre : «Ce flot ascendant, leur dit - il, est tout prêt De nous porter vers […]
  • À une jeune femme (Victor Hugo)À une jeune femme (Victor Hugo)   Victor Hugo   Voyez-vous, un parfum éveille la pensée. Repliez, belle enfant par l'aube caressée, Cet éventail ailé, pourpre, or et vermillon, Qui tremble […]
  • Le triomphe de l’amour (Friedrich von Schiller)Le triomphe de l’amour (Friedrich von Schiller)       Friedrich von Schiller   Traduction par X. Marmier. Paris, Charpentier, 1854 C’est par l’amour que les Dieux sont heureux ; c’est […]
  • Élégie (Friedrich von Schiller)Élégie (Friedrich von Schiller)       Friedrich von Schiller   Sur la mort d'un jeune homme Un gémissement profond pareil à ceux qui annoncent l’orage retentit dans la […]
  • La Fleur rouge (Vsevolod Garchine) Livre audioLa Fleur rouge (Vsevolod Garchine) Livre audio     Vsevolod Garchine   L'œuvre de Garchine n'est pas très imposante : elle consiste en une vingtaine de nouvelles, chacune d'entre elles tenant en un […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: