Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Bobby Paul

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...


BobbyPaul Bobby Paul

 

 

CHRONIQUE : Lorsque j’étais petit

Lorsque j’étais petit le ciel était toujours bleu et la vie quotidiennement rose. Le temps avait l’allure de notre grand-mère quand elle rentrait du marché. Tout se faisait lentement. Jamais j’avais entendu chanter les armes de la mort ni voir passer dans le ciel toujours bleu des oiseaux métalliques qui auraient pu laisser tomber de leurs gros ventres des œufs remplis de feu.

En savoir plus…

***

Bobby Paul –  Loin du Chaos

pour vivre dans un monde stable
où s’impose enfin la paix durable
crois-moi ce n’est pas compliqué
si vraiment on aurait pu appliquer… En savoir plus…

***

 

 En mineur fatal

tu dors avec tes mots
tu les embrasses
ils sourient
ils te parlent à huis clos
je les entends en mon cœur

ce n’est pas un rêve
ni un songe
c’est le constat fatal
le procès-verbal légal
d’un cœur qui meurt pour toi

***

Quand pleurent les rêves

lorsque dans la nuit pleurent mes plus beaux rêves
la pluie a longtemps déserté les champs
les rossignols s’enivrent de monotonie et de silence
la brise porte l’oubli du parfum des jasmins de nuit
les cocotiers figés ne dansent plus de boléro
les poissons assoiffés réclament un peu d’eau à boire

les étoiles se noient dans la blessure béante de la mer
Haïti, la Palestine,
La Libye, l’Egypte,
La Syrie , le Mali,
Le Tibet et le Soudan
sont forcés à se mettre à genoux
et l’homme demeure le poison violent pour sa survie

***

Soleil vert

ce beau soir d’été le soleil vert
raconte à la lune contemplative
comment le doux chant de l’aube
fait revivre d’amour les fleurs

mais il lui dit que le désespoir
est un souvenir intransigeant
tel le piallement des oiseaux
qu’on entend plus en son coeur

perds pas ton temps précieux
à te morfondre dans l’affliction
car, de soleil noir à soleil vert
passent et repassent les heures

c’est enthousiaste dans la nuit
comme dans le plus beau rêve
le spectacle dru d’une pluie d’étoiles
mais penses-tu où elles vont mourir ?

***

Sur le trottoir

enfin le trottoir bleu
parait immense
tel un océan en larmes
pourtant
on y voit des nuages roses
des étoiles qui chuchotent
et des anges endormis
assis de tout leur poids
sur des dieux souriants

on écoute toute ouïe
les doux gémissements
des saints et des saintes
sensibles comme des lyres
qui pleurent d’amour

les grands lampadaires
tête baissée
silencieux prient encore
au soleil pour qu’il se lève
ils ont besoin de se reposer

toi et moi heureux
dans la brume colorée
on se parle d’amour
en peignant nos joies
et parant nos orgasmes
avec les habits de lumière
du plus beau rêve qui soit

Bobby Paul, tous droits réservés

Publié par

A ne pas manquer :

  • Bobby Paul- Lorsque j’étais petitBobby Paul- Lorsque j’étais petit Bobby Paul  CHRONIQUE : Lorsque j'étais petit   Lorsque j'étais petit le ciel était toujours bleu et la vie quotidiennement rose. Le temps avait l'allure de notre […]
  • Viviane FlandreViviane Flandre Visiter la Galerie d'Art Viviane Flandre  Peinture Pensée immobile - Viviane Flandre Par de là les champs  en robe de bure Le soleil est venu s’y étirer Accrochant […]
  • Fattoum AbidiFattoum Abidi   Amertume (Fattoum Abidi) Amertume Lorsque tu nous prends Se forment des nœuds Dans nos tristes gorges. Amertume, Lorsque tu te faufiles Dans nos trames Nos octaves […]
  • Violinne – PoèmesViolinne – Poèmes  Poétesse qui aime aussi la peinture, Violinne s'appelle Leliana Stancu et publie ses oeuvres en roumain et en français : poèmes, théâtre (La Grotte de la Promesse), roman (La […]
  • Wolf Gorbatchèv OscarWolf Gorbatchèv Oscar  Wolf Gorbatchèv Oscar - Chroniqueur de Haïti * Lire e-book en ligne ici  * Seul, l’espoir ne peut sauver le monde Tant de soupir paralyse la vie Tant de colère […]
  • Sihem BouslamaSihem Bouslama     La Plume de l'Univers (Sihem Bouslama) Une brise avec une bise matinale , en belle senteur d'une terre intentionnelle !.... Unissant la vie et la mort en […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: