Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Brillante étoile (John Keats)

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...


John Keats

John Keats

 

John Keats

 

Brillante étoile ! Que ne suis-je comme toi immuable,
Non seul dans la splendeur tout en haut de la nuit,
Observant, paupières éternelles ouvertes,
De la nature patient ermite sans sommeil,
Les eaux mouvantes dans leur tâche rituelle,
Purifier les rivages de l’homme sur la terre,
Ou fixant le nouveau léger masque jeté
De la neige sur les montagnes et les landes-
Non-mais toujours immuable, toujours inchangé,
Reposant sur le beau sein mûri de mon amour,
Sentir toujours son lent soulèvement,
Toujours en éveil dans un trouble exquis,
Encore son souffle entendre, tendrement repris,
Et vivre ainsi toujours-ou défaillir dans la mort.

A ne pas manquer :

  • La Vigile de la Sainte-Agnès (John Keats)La Vigile de la Sainte-Agnès (John Keats)   John Keats   41 Pareils à des fantômes, ils se glissent dans la vaste salle; Pareils à des fantômes, ils se glissent jusqu'au portail de fer: Là gît le […]
  • JAN. 1818 (John Keats)JAN. 1818 (John Keats)   John Keats   Quand des peurs me hantent de cesser d'être avant que ma plume n'ait glané les fruits de mon cerveau avant que des piles de livres ne […]
  • Je t’aime d’être faible… (Renée Vivien)Je t’aime d’être faible… (Renée Vivien)       Renée Vivien   Je t'aime d'être faible et câline en mes bras Et de chercher le sûr refuge de mes bras Ainsi qu'un berceau tiède où tu […]
  • Quatre Poèmes (Alexandre Pouchkine)Quatre Poèmes (Alexandre Pouchkine)       Alexandre Pouchkine   Traduction d’Ivan Tourgueniev et Gustave Flaubert, parue dans La République des Lettres, 1876, reprise dans […]
  • Hiver 1819 (John Keats)Hiver 1819 (John Keats)   John Keats   Cette main vivante, chaude, maintenant capable de saisie pleine, pourrait, si elle refroidissait dans le silence glacé de la […]
  • Affinités secrètes (Théophile Gautier) -audioAffinités secrètes (Théophile Gautier) -audio   Théophile Gautier   Madrigal panthéiste Dans le fronton d'un temple antique, Deux blocs de marbre ont, trois mille ans, Sur le fond bleu du ciel […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: