Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Concours International de Poésie „Afrique, berceau de l’humanité, des civilisations, des sciences et des religions”

| 8 Comentarii

Read similar posts recommended for you

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

EN: Frédéric NIETZSCHE, Beyond Good and Evil (EN) Friedrich Nietzsche, Thus Spake Zarathustra: A Book for All and None (EN) Friedrich Nietzsche, Ecce ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Marcel Proust, A la recherche du temps perdu

Marcel Proust À la recherche du temps perdu - Litterature audio.com    L'Œuvre Intégrale / Durée : 145 heures Du Côté De Chez ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...


Concours International de Poésie

„Afrique, berceau de l’humanité, des civilisations, des sciences et des religions”

Afrique


Concours international de poésie pour la Journée Mondiale de l’Afrique, berceau de l’humanité, des civilisations, des sciences et des religions 50 ans d’indépendance le 25 mai 2013

Nous remercions les Membres du Jury :

Monsieur Philippe Lemoine, Poète, Président de l’association Mille-Poètes en Méditeraanée
Madame Monia Boulila, Poète, ambassadrice universelle de la paix
Madame Marcelle Lebarbé, Poète, membre de l’ACLJ, Québec
William Alassane N’Gom, Poète, étudiant du collège Brébeuf à Montréal
Madame Francine Fortier, Poète, récitante une voix d’or

Nous remercions

Mademoiselle Iulia Toyo, pour la création du site online-litterature.com
Madame Souad Hajri, pour ses nombreuses relectures et corrections

Les lauréats :

Premier Prix : Abad Boumsong
Deuxième Prix : Mebkhout Beghdad   et Tonia Traikova
Troisième Prix : Fatma Chikhawi
Prix ACLJ : Abad Boumsong, Alpha Ndour et Fatma Chikhaw
Prix du Jury du groupe : Fayçal Bouzayen
Les Récitantes : Francine Fortier et Sehe Rakotomanana
Prix du Site Poesis : Abad Boumsong, Souad Hajri, Patricia Giorgi,
les Prix “Jeunesse”

Le Grand Prix du Cercle Littéraire  :
Iulia Toyo et Abad Boumsong

Tous les participants :

Abad Boumsong – Cameroun / France
Abderrahim Khouya – Maroc – ACLJ
Alain Alfred Moutapam
Alpha Ndour – Sénégal – ACLJ
Amouzou Kossi – Togo – ACLJ
Beghdad Mebkhout – Algérie
Christophe Nyaku – Mali – ACLJ
Corinne Happy
Ebenezer Wounang – Cameroun – ACLJ
Fatma Chikhawi – Tunisie – ACLJ
Fayçal Bouzayen – France / Tunisie
Francine Fortier Alberton – Canada
Francis Sossouhounto – Bénin
Galix Aristil – Haïti
Ghaniameriem Hadri – Algérie
Hamid Medah
Iman Omar – Los Angeles / Égypte
Iulia Toyo – Japon
Jean Pierre Le Poète – Suisse
Jeanine Gueran – France
Karim Dahoo – Algérie
Khalid EL Morabethi – Maroc
Lydia Maleville – France
Maji Holly – Sénégal / France
Marcelle Tessier-Lebarbé – Canada – ACLJ
Marie Ella Kouakou – Côte d’Ivoire – ACLJ
Moctar Ombotimbé – Mali
N’Guessan Rygoh Philippe – Côte d’Ivoire
Ouarda Baziz Cherifi – Algérie
Patricia Giorgi – France
Philippe Correc – France
Rachida Zaidi – Maroc
Rolande Bergeron – Canada
Sawadogo Tasséré – Burkina Faso – ACLJ
Souad Hajri – Tunisie
Souhila Djeffal – Algérie
Tayeb Herchi – Tunisie
Tonia Traikova – Bulgarie
Violinne – Roumanie
Viviane Flandre – France
Wilson Thelimo – Haïti

Avec la participation de Valeriu Butulescu, Iulia Toyo, Viorel Darie, Lambert Savigneux et Wilson Thélimo dans la section multilingue.


 Abad BoumsongDiplome Abad premiul intai-Tonia Traikovapremiul 2-Mebkhout Beghdadpremiul 3-Ebenezer Wounangonoare francis sosoonoare iman omaronoare j-gueranonoare philippe correconoare wilson telimoonoare vivianeonoare jean pierre


Les livres audio :
















***

Lire en ligne 

E-book  ici

***

Lire les poèmes du concours „Afrique” – le livre ici

***

Voir nos autres Concours ici

Publié par

A ne pas manquer :

8 Comentarii

  1. احبك يا امرأة

    أحب فيك سذاجتك
    ونور عينيك حلم البراءة
    وخطواتك المدللة
    وأنت تمشي في شوارع قلبي
    وانت المسيطرة

    احبك
    حبي لك فصل ربيع
    أغصان قلبي مخضرة من أجلك كالشجرة

    رأياك
    شذى الألحان تراقص دقات قلبي
    تسير وراء خطاك متصارعة

    أعشقك، يا طفلة
    في صورة امرأة
    عطر هواك
    أشواق جنة ونار
    في الصدر تحرق القلب كالجمرة

    اشتقت إليك
    كشوق ارض عطشانة
    تنتظر المطرَ

    حبيبتي
    ملامح وجهك ارضي و عرضي
    أجمل الزهر
    غصن زيتون على الشجرة

    احبك
    وحبك شط الهوى
    يغني الموج
    شذى الألحان
    ارسم فيه
    أحاسيسي المبعثرة

    احبك
    وحبك عذب وعذاب
    شهيد، على اللظى يرتقب
    فلا خوف من حبي لك
    سأكون لك وكر في الحنان وأحضان وطن
    يا طفلة وأجمل امرأة
    بوتيش مايسة، عين البنيان، الجزائر العاصمة، الجزائر في 25/04/2014
    الجزائر العاصمة

  2. Alger se réveille

    Rester à Alger, vivre dans ses bras
    Me va
    Dis-moi, ma ville
    M’aimes-tu comme je t’aime, moi?
    Rien que deux mots
    Je les veux
    Je les sens
    Qui dansent sur tes lèvres
    Roses de tes jardins
    Qui ressemblent à mes rêves

    Ton amour me donne parfois froid
    Tantôt me rend fiévreuse
    Fébrile
    Malade sans force, devant ta beauté
    Je suis sans voix
    Dis-moi, ma ville
    M’aimes-tu comme je t’aime, moi?

    Ton brouillard, chatouille mon cœur
    Sourit à mon pas
    Ma plume danse sous le chant de ses vers
    Un air
    De mon patrimoine algérois
    Dis-moi, ma ville
    Rien que deux mots
    M’aimes-tu comme je t’aime, moi?

    Matinale
    Je cours à ta rencontre
    Chaque matin
    De Guy ville, à Tripoli
    Dans tes yeux bleus
    Dans ton regard, je meurs
    Et dans un amour, propre à moi
    Dis-moi, ma ville
    M’aimes-tu comme je t’aime, moi?

    Mon âme fécondée de larmes mêlées à la solitude
    Je traîne ma vie en guenilles
    Mon encre brode une ode, plume tisseuse
    Des files d’or, dans tes beaux yeux bleus
    Gracie et Noblesse
    Les rêves des âmes amoureuses
    Dans tes tresses
    Dans mon cœur, l’amour d’une princesse
    Dis-moi, ma ville
    M’aimes-tu comme je t’aime, moi?

    Derrière le brouillard
    Alger se réveille
    De son sommeil
    Pure merveille
    Devant son miroir, elle se prépare
    Déchire le voile du brouillard
    De ton beau foulard
    Et elle apparait belle
    Resplendissante
    Sa cour l’attendait si patience
    Le soleil timide
    L’enlace
    Ses mains chaudes
    Sur ta taille
    Glisse, langoureux
    L’embrasse, fou amoureux

    Alger, ma belle ville
    Mon pas est mesuré
    Dans ta foule, il se faufile
    Il s’entremêle
    Plonge dans les ruelles de ma ville
    Je n’entends que mon cœur
    Qui à ta caresse danse
    Au creux de ma poitrine
    Alger, ma ville
    Dis moi je t’en conjure
    Sens-tu ce que je ressens pour toi ?

    Alger, capricieuse, ensorceleuse
    Se prépare à sortir
    Elle coiffe sa chevelure
    Pour embrasser les gens de la ville
    Alger, je me confesse à toi
    Je languis mon petit bourg
    Mes rires et mes éclats
    Mes beaux souvenirs
    Aime-moi, comme je le fais moi ?
    Maissa Boutiche, Ain Bénian, Alger, Algérie, le 24/04/2014
    Tous droits réservés

  3. Au cœur de ma vie
    Et
    Au cœur de l’histoire
    J’écrirai ton nom, sur mon ciel azuré
    Dans la romance de la nuit
    Dans le rêve étoilé

    Au cœur de ma vie
    Heureuse à ton pas
    Quand tu t’absentes
    Je meurs mille et une fois

    Dans mon regard
    Tu es les pupilles
    Arc en ciel, mon cœur chante
    Belle est la vie

    Dans le boulevard de ma vie
    Tu es l’amour qui soulage, mon regard apeuré
    Le quai où je décharge mes maux
    Mon coeur plus léger

    Dans le tourbillon de la vie
    Tu es le bonheur sur mes traits
    Le sourire sur mes lèvres
    Qui sourient à ta vue

    Au centre de la terre
    Tu es mon argile
    L’ombre de mes palmiers
    Amour tatoué
    Maissa Boutiche, Ain Bénian, Alger, le 23/04/2014
    Tous droits réservés —

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: