Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Edmond Michon – Fantômes

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

Marcel Proust, A la recherche du temps perdu

Marcel Proust Les trois arbres d"Hudimesnil, extrait d"A l'ombre des jeunes filles en fleurs Le Baron de Charlus, extrait de Sodome et ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

EN: Frédéric NIETZSCHE, Beyond Good and Evil (EN) Friedrich Nietzsche, Thus Spake Zarathustra: A Book for All and None (EN) Friedrich Nietzsche, Ecce ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...


Edmond MichonEdmond Michon – Fantômes

 

Au sortir de la messe, paysans s’en retournent,
Rejoindre leur vieille ferme, aux fenêtres austères.
La volonté divine, ce pays en sens tourne,
Le labeur les appelle, aux faines, aux hêtres, aux terres.

La campagne verdoyante, aux nombreux champs très denses,
Trois bouleaux, la plaine à l’aire au sol,
Qui annonce une récolte, le pleine, à l’air, au sol,
Parcelles géométriques, aux nombreux chants très denses.

Paysans et paysannes échangeaient des maux,
Sur les longs sillons plats et changeaient par des mots,
Loin de l’arche romane, sur les eaux, sur ces verts,
Leur terrible destin, sur ces os, sur ces vers.

 

Edmond Michon, tous droits réservés

Publié par

A ne pas manquer :

  • Maissa Boutiche – Mes larmesMaissa Boutiche – Mes larmes Maissa Boutiche - Mes larmes     Coulent mes larmes Silencieuses sur mes joues Sort soupir qui dans me gorge rend l’âme Sort, dégage, pour ne pas […]
  • Edmond Michon – Les tableauxEdmond Michon – Les tableaux Edmond Michon - Les tableaux Les tableaux prenaient un ton gris, étrangement gris. Un assombrissement des tons presqu’inexorable. Que ce soient les gouaches, les huiles, les […]
  • Maissa Boutiche – Le rêveMaissa Boutiche – Le rêve Maissa Boutiche - Le rêve        Je ferme les yeux, pour oublier Je me laisse aller dans le rêve Je n’ai rien que lui, pour m’accompagner Silencieux et si […]
  • Une panne de courant au cinéma- ACLJUne panne de courant au cinéma- ACLJ Une panne de courant au cinéma Réalisé dans le cadre d’acvités de créations littéraires organisées par l'Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes - ACLJ Canada, à […]
  • L’offrande lyrique II (Rabindranath Tagore)L’offrande lyrique II (Rabindranath Tagore)   Rabindranath Tagore   Magnifique est ton bracelet gemmé d'étoiles Et où des myriades de joyaux sont sertis Mais , pour moi , Plus ravissant encore est ton […]
  • Ouarda Baziz Cherifi  – Tous ces jours dans la vie d’une mère,Ouarda Baziz Cherifi – Tous ces jours dans la vie d’une mère, Ouarda Baziz Cherifi Tous ces jours dans la vie d'une mère, Porter son enfant, sur un air d'aigreur et de nausées est pour une maman, un moment de pur bonheur, jamais un […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: