Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Edmond Michon – Les tableaux

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...


Edmond MichonEdmond Michon – Les tableaux

Les tableaux prenaient un ton gris, étrangement gris. Un assombrissement des tons presqu’inexorable. Que ce soient les gouaches, les huiles, les aquarelles ou toute autre œuvre qu’il put réaliser dans son atelier ou dehors en pleine nature, y compris par journée ensoleillée. Les bois devenaient profonds et obscurs, la mer n’était qu’une étendue grise, aussi grise que pouvait l’être le ciel, ou encore un océan en furie qui crachait son écume à longueur de plages et de côtes rocheuses. Les tournesols perdaient leur aspect doré. Les fleurs sauvages, trésor inédit, se recroquevillaient. Les sommets gagnés soudainement par des brouillards, n’offraient à la vue que des masses granitiques identiques aux pierres de remparts moyenâgeux, mornes, taciturnes.
Etrangement, ces œuvres ne représentaient qu’une certaine réalité sur laquelle nous aurions pu croire que l’injustice pouvait brouiller la vue et l’esprit d’un artiste, avant tout être humain sensible. Et ce sentiment créait en lui une dynamique qu’il ne contrôlait plus, il plongeait dan une morosité qui le faisait souffrir. Un saut presque suicidaire dans un bassin dont il ignorait son contenu. Cet abandon de soi lui paraissait finalement inexorable, presque fatal, comme une fleur qui fane naturellement. Son état mental était au plus bas. Ses œuvres morbides étaient une conséquence du monde qui l’entourait. Un monde d’injustices, de violence, d’intolérance, d’inhumanité où les droits de l’Homme comme sur un tableau noir auraient été effacés !
Mais l’indicible a une limite, celle où l’être humain, exaspéré par tant d’injustices et d’atrocités ne peut plus le supporter car son corps, son âme font un rejet identique à celui que peut effectuer un patient à qui l’on vent d’implanter un nouvel organe.
Le monde qui l’entourait connut une série de modifications, positives pour l’être humain et celles-ci changèrent immédiatement le mental de notre artiste. Il redevint optimiste. Ses œuvres regagnèrent en lumière, en couleur et des lignes directrices pouvaient guider ses gestes artistiques. Il prêchait auprès de ses admirateurs une vision nouvelle de son travail car il se sentait porter par son environnement.
Mai son ami, qui le suivit tout au long de ce passage difficile en tira une leçon. Il avait remarqué que cet artiste, son ami, avait été vaincu par la force des éléments que la réalité lui avaient imposé.
Il en conclut que devant l’oppression, l’art et par conséquent l’artiste, devaient être plus forts, et qu’ils devaient la combattre alors que celle-ci détruisait la notion d’être humain.
L’art, au sens large, acteur social permanent, n’est pas seulement une activité de création de circonstance axée sur l’individu et la nature. Elle est, et sera toujours une arme de création, autrement dit, une arme de combat.

Edmond Michon, tous droits réservés

Publié par

A ne pas manquer :

  • Francine Fortier Alberton – PoèmesFrancine Fortier Alberton – Poèmes Francine Fortier Alberton À pas hésitants L’enfant devient grand Il trébuche, il tombe Mais il avance sur la route Remplie de doutes Il hésite, il tombe Mais il s’élance […]
  • Edmond Michon- Vue paradisiaqueEdmond Michon- Vue paradisiaque Edmond Michon- Vue paradisiaque      Au loin, une mer calme et bleue, dont les douces vagues, Sur la surface d’huile, sont des rides inattendues, Des […]
  • Edmond Michon – FantômesEdmond Michon – Fantômes Edmond Michon - Fantômes   Au sortir de la messe, paysans s’en retournent, Rejoindre leur vieille ferme, aux fenêtres austères. La volonté divine, ce pays en sens […]
  • Maissa Boutiche – Mes larmesMaissa Boutiche – Mes larmes Maissa Boutiche - Mes larmes     Coulent mes larmes Silencieuses sur mes joues Sort soupir qui dans me gorge rend l’âme Sort, dégage, pour ne pas […]
  • Fragmentarium de Valeriu BUTULESCU – suite 5Fragmentarium de Valeriu BUTULESCU – suite 5 Retour, page 1 401 Il y a des marionnettes qui tirent leurs propres ficelles. 402 Par l'amour, on ne meurt pas. On naît. 403 Nous sommes comme des nuages. On augmente, jusqu'au […]
  • Fragmentarium de Valeriu BUTULESCU – suite 2Fragmentarium de Valeriu BUTULESCU – suite 2 Retour, page 1 101 La stabilité est la stagnation. 102 Embaumez-moi! Je ne crois pas dans la seconde vie, mais je veux faire quelque joie aux archéologues. 103 Accordez votre […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: