Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Étincelle – Francine Fortier Alberton

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...


Illustration de Prune Violette( France)

Illustration de Prune Violette( France)

Francine Fortier Alberton

Étincelle- Conte

Il était une fois au pays des dragons, un petit bébé dragon un peu spécial.

Né en hiver, Étincelle le petit dragon, était le fils unique du Grand Dragon au feu ardent. En plus, de grelotter sans cesse, Étincelle régurgitait chaque jour de l’écume au lieu de bafouiller ses premiers mots de feu. Sa maman l’encourageait fortement et lui enseignait l’art de faire du feu, mais rien à faire. Aucune flamme ne lui brûlait la langue et il lui était impossible de cracher de la lave brulante.

Les parents d’Étincelle se montraient bienveillants même si leur fils se faisait montrer du doigt par ses amis. Étincelle se sentait malheureux de décevoir son papa le Grand Dragon au feu ardent. Il savait l’importance de son rang dans le clan des dragons.

Un jour où les nuages obscurcissaient la vue des plus vieux dragons qui assuraient la surveillance des plus jeunes, Étincelle échappa au contrôle des ainés et il traversa seul la forêt. Soudain, il découvrit le magnifique jardin d’un roi réputé pour faire la chasse aux dragons. Impressionné, il vola encore un peu plus près et il vit la plus belle chose qu’un petit dragon puisse rêver. Une fillette si jolie qu’il se mit à sangloter de bonheur. L’enfant en jolie robe rose jouait à l’hôtesse et elle déposait devant chaque poupée et chaque peluche un beau fruit et un verre de liquide violet. Étincelle tendit l’oreille. L’enfant fille racontait une histoire. Étincelle fut si ému qu’il ne vit pas une branche cassée et tomba sur le dos. Craignant de dévoiler sa présence, Étincelle s’envola et retourna auprès des siens. Cette nuit-là, Étincelle rêva que la petite fille devenait son amie et que son papa le roi ne chasserait plus les dragons. Dans son rêve, Étincelle devenait un héros et tous les dragons l’admiraient malgré son handicap. Étincelle se réveilla très tôt et il repartit dès son petit déjeuner pris. Encore une fois, la petite fille était là… dans sa balancelle et elle chantait… Les oiseaux autour d’elle l’écoutaient. Alors Étincelle se plaça avec les oiseaux pour mieux entendre sa jolie mélodie. L’enfant cessa de chanter et le regardant droit dans les yeux lui demanda :

Qui es-tu?

Comment t’appelles-tu?

Étincelle intimidé lui répondit doucement :

Je suis Étincelle le petit dragon et je suis le fils unique du Grand Dragon au feu ardent, mais ne dis rien à ton papa sinon il me chassera. La petite fille mit son doigt sur ses lèvres et fit un signe de la tête en souriant :

Non, tu es trop mignon. N’aie pas peur. Je me présente : je suis Virginie fille bien-aimée du roi Georges.

À partir de ce jour, Étincelle et Virginie prirent l’habitude de se retrouver pour le gouter tous les après-midi et Étincelle se vit servir une limonade sucrée avec des glaçons en forme d’étoiles pour garder son breuvage frais. Étincelle ne régurgitait plus, mais il ne crachait pas de feu non plus. Malgré les rires moqueurs de ses amis, il se sentait heureux d’avoir une amie qui l’aimait comme il était.

Un jour, la maman de Virginie l’aperçut et elle se mit à crier. Étincelle se sauva … il entendit des voix d’hommes et le jappement des chiens de chasse.

Étincelle cessa de venir au jardin d’enfants retrouver Virginie, mais sa joie de vivre était partie de l’autre côté de la forêt. Le corps d’Étincelle se couvrit de cloques et il recommença à régurgiter son écume. Toutefois, le liquide qu’il bavait était violet. On fit venir le Sorcier des dragons, mais rien. Que se passait-il ? Étincelle ne jouait plus, il ne chantait plus, il ne crachait pas de feu et il bavait… Un médecin lui fit une prise de sang et le sang d’Étincelle n’était pas vert, mais VIOLET !!!! La maman d’Étincelle très inquiète partie une nuit de pleine lune rencontrer la fée des dragons. En regardant dans la boule de cristal, la fée Gongon vit une fillette malade qui pleurait la perte de son ami Étincelle. La fée Gongon sut aussi que le roi chasseur de dragons ne voulait plus faire la guerre aux dragons, car le bonheur de son enfant lui tenait trop à cœur.

Heureuse de comprendre le malheur de son fils Étincelle, la maman du petit dragon retourna au village et intercéda pour lui auprès des chefs et de son mari. C’est connu. Les dragons crachent du feu pour camoufler leur cœur gros comme le ciel. Le lendemain, on escorta Étincelle jusqu’au château du roi Georges. Le roi était si heureux de conduire Étincelle auprès de sa petite fille chérie. Dans les minutes qui suivirent, on entendit résonner le rire cristallin de la princesse Virginie et Étincelle recouvra son aspect normal. C’est-à-dire que sa peau reprit une couleur vert tendre et il ne bavait plus. Le roi Georges, la reine et le Grand Dragon au feu ardent avec son épouse firent la fête pendant une semaine pour célébrer le bonheur de leurs enfants. Pendant ce temps, Virginie servait de bons fruits et un grand verre de limonade violet à son ami Étincelle.

Depuis ce jour, les hommes ne firent plus jamais la chasse aux dragons et Étincelle devint le porte-bonheur de toute une génération.

FFA 00051195, Francine Fortier Alberton, Québec, Canada

 

Publié par

A ne pas manquer :

  • ACLJ – Histoire de la rupture entre le chat et la sourisACLJ – Histoire de la rupture entre le chat et la souris Histoire de la rupture entre le chat et la souris.-conte   D’après le conte original de : Kadiatou YATTARA, 12 ans.   Autrefois le chat et la souris étaient des […]
  • Éloge de la folie (Érasme de Rotterdam) Livre audioÉloge de la folie (Érasme de Rotterdam) Livre audio Érasme de Rotterdam Extrait LX Ont-ils donné l’exemple ou suivi celui de certains évêques d’Allemagne ? Ceux-ci, abandonnant le culte, les bénédictions et les cérémonies, […]
  • BachBach Johann Sebastian Bach, en français Jean-Sébastien Bach, né à Eisenach le 21 marsjul./ 31 mars 1685grég., mort à Leipzig le 28 juillet 1750, est un musicien, notamment […]
  • Le voyage de Maëldune (Alfred Tennyson)Le voyage de Maëldune (Alfred Tennyson)   Alfred Tennyson   I Moi, j’étais le chef du clan – mon père, lui l’avait tué – Mais j’ai rassemblé mes hommes ; et j’ai juré d’avoir sa tête. Chacun […]
  • ACLJ – Yiriba et TénindièACLJ – Yiriba et Ténindiè Yiriba et Ténindiè - conte   D’après le conte original de : Salimata MAIGA, 10 ans.   Dans le Worodougou vivait une jeune fille du nom de Ténindiè.  Ténindiè était […]
  • J’entendais (Georges De Porto-Riche)J’entendais (Georges De Porto-Riche)     Georges de Porto-Riche   "J'entendais; vos amis m'ont traité sous vos yeux De poète sans gloire et d'homme sans aïeux. C'est vrais, je ne suis […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: