Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Fragmentarium – Valeriu Butulescu

Read similar posts recommended for you
Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...


Valeriu Butulescu

Valeriu Butulescu

Valeriu BUTULESCU

FRAGMENTARIUM

APHORISMES

1

Chaque année, on traverse indifferent le jour de sa mort.

2

J’ai  légèrement échappé aux griffes du diable. Mais comment se débarrasser de l’embrassement des anges?

3

Les prophètes: le plus payé, le plus optimiste.

4

La méconnaissance devrait être alphabétique. Une sorte d’encyclopédie de l’ignorance.

5

On conjugue trois fois le verbe «travailler» et on ressent le besoin de se reposer.

6

Gloire. Oubli retardé.

7

Un livre mal lié. Je l’ai secoué un peu et les idées ont commencé à se répandre.

8

La pureté de l’enfance. Toute rivière est clair à la source.

9

J’ai vu un ministre grimpé dans un arbre. Chaque branche tremblait sous le poids de la responsabilité.

10

L’impuissant soleil et l’irrépressible expansion de la nuit.

11

Un poisson, nageant dans ses propres larmes.

12

Le jour, la pensée à l’argent, et la nuit, le même rêve.

13

Original, comme un perroquet en première audition.

14

Les critiques voient la musique et entendent la peinture.

15

La médiocrité a son combat. Très important, d’être le plus médiocre.

16

La poésie est chanson de dauphin. Pas toutes les oreilles peuvent la percevoir.

17

Tu cours avec le vent, donc tu ne sens pas la tempête.

18

Je vois des montagnes de rouille. L’âge du fer n’est pas encore fini.

19

S’ils n’avaient pas eu de hautes montagnes, les Daces auraient construit, eux-aussi, des pyramides.

20

Un énorme monticule, habité par une géante fourmi.

21

Il s’ébranlait trop, pour être en mesure de choisir un point d’appui.

22

Elle semblait à une fleur, tellement belle, odorante et inactive.

23

Le sublime, comme l’ombre d’une transparence.

24

Un passé, comme la beauté.

25

Épouvantail. Les oiseaux le croient humain et ils s’éloignent.

26

J’aimerais un bouquet, où les fleurs s’embrassent comme de leur propre initiative.

27

Ils ont pris le joug du bœuf. Maintenant, ils s’attendent qu’il pousse volontairement le chariot.

28

La symbiose homme – chien. Les seuls animaux capables de gâter.

29

Combien dure le bairam, je préfère l’islam.

30

Que les peupliers chantent magnifique, résistant au vent.

31

Je lis une nécrologie. À mieux respirer, pas encore la mienne!

32

La sclérose prématurée, s’appelle, toujours, précocité?

33

Il arrive un moment où nous vivons dès mémoires, comme le cactus, de l’eau gardée dans la tige.

34

L’apprivoisement. Les animaux doivent être achetés avec de sucre, pour les convaincre de faire des gestes humains.

35

Certains ne peuvent pas se décomposer chimiquement, avant la  décomposition morale.

36

Même quand on n’a pas de ruches, on protège les abeilles.

37

Quelques idées se propagent par division. Les plus populaires, sur la moindre échelle.

38

Le ciel devient sanglant, quand le soleil descend à la hauteur de nos yeux.

39

Certains poètes se croient de l’herbe. Ils se rééditent chaque année.

40

Le vrai humoriste doit provoquer le plus sérieux rire.

41

L’ignorance est la plus lourde charge. Mais le porteur ne la sent pas.

42

Parfois, il est plus facile de tirer un rideau, qu’une conclusion.

43

Les titaniques idées ne viennent pas dès corps titaniques. La poésie de la nuit du printemps vient du petit corp du rossignol.

44

Dieu! Pourquoi avez-vous mis tant de soif de vie, dans ce corps périt?

45

On hérite le pleure. Seule chanson est apprise.

46

Ne croyez pas que l’ennemi vous admire. Il ne cherche que le point vulnérable.

47

Je pense que la nue vérité n’est pas morale.

48

L’oiseau vole. Sur la terre, son ombre traîne.

49

Pas tous les sculpteurs sont passés à l’âge de la pierre polie.

50

Chaque fois que j’ouvre les yeux, je commets une indiscrétion.

51

S’il n’y avait pas de démons, le bien asservirait tout.

52

Celui qui n’a pas vu les montagnes, sera émerveillé par la grandeur de la colline.

53

Seuls, les prêteurs jouissent du passage du temps.

54

La richesse de certains dépasse la valeur à laquelle ils savent compter.

55

Celui qui est expérimenté, offre des conseils. Chaque conseil est pour lui une nouvelle expérience.

56

Je déteste le sommeil. J’ai dormi tant de siècles. Tant de siècles, je dormirai.

57

Même  la bonté doit être offerte avec soin. Parfois, les arbres fruitiers se rompent sous le poids des fruits.

58

Le pattern. On éternue dans dix milles exemplaires et personne ne dit «santé»

59

J’ai appuyé un seul pied, et ils ont commencé à crier tous qui avaient les pieds nus.

60

Après avoir traversé la lentille de glace, le soleil devient incendiaire.

61

L’oiseau s’est libéré de la terre. Désormais il sera prisonnier du ciel.

62

L’aigle, même s’il attrape des poulets, il reste l’aigle.

63

Tant de gaspillage d’éclairs, pour une très ordinaire pluie.

64

Les morts sont libres. La clôture du cimetière est pour les vivants.

65

À la campagne, la rêverie c’est la paresse.

66

Ces pages. La boîte noire de mon envol ecourté.

67

Dans les blessures des arbres, de petites créatures trouvent refuge.

68

Beaucoup de gens pensent qu’ils sont venus au monde d’une erreur, et ils attendent patiemment d’être rappelés.

69

L’écho retard. La voix passe lointain.

70

Je me suis désorienté. Je m’empêche toujours des idéaux des autres.

71

Pourquoi d’argile? L’homme devrait être fait de l’acier inoxydable.

72

Il est devenu le premier soliste dans la chorale du silence.

73

La cuillère ne connaît pas l’obsolescence morale.

74

La poésie est née dans la nuit quand l’homme s’est mit à contempler la lune, conscient qu’elle n’est pas comestible.

75

Les enfants appartiennent principalement aux mères. Non par hasard, les glandes mammaires des hommes sont atrophiées.

76

Certains ont besoin d’un souffleur, pour dire exactement qui ils sont.

77

Seulement le ruisseau se trouble. La mer est toujours transparente.

78

L’intelligence pique, la bêtise étouffe.

79

Généralement, après un haut seuil, il arrive un écart.

80

Après Louis XVIII, d’autres Louis ont suivi. Mais l’histoire n’a plus voulu les compter.

81

Recommencons! La nature le fait chaque année.

82

Rochers sous-marines. Les plus dangereux sont les ennemis qui ne peuvent pas s’élever au-dessus du niveau.

83

Attention, zélotes! Dieu aime les gens humbles, mais dotés de la persoanalité.

84

Un conteneur avec des preuves de la civilisation moderne a été enterré à Osaka, pour être exhumé dans cinq millénaires. Voyons si les archéologiques auront une telle patience.

85

La guerre nucléaire est toujours possible. L’uranium est anobli plus facile que les gens.

86

Les pompiers de l’ignorance. Là où ils voient une lueur, ils supposent immédiatement un incendie.

87

Lorsque le jeu de l’amour finit, le rossignol se tait.

88

L’altruisme des arbres a apporté de nouvelles espèces de champignons parasites.

89

Les animaux ne rient pas. Ils comprennent la gravité de la vie.

90

Le suicidé, c’est qui? Son propre bourreau, ou sa propre victime?

91

Lorsqu’il rugit, le lion essaie d’établir un dialogue avec sa victime.

92

Après ma longue, cette montagne continuera à être montagne.

93

L’homme honnête est aussi crédule.

94

Citations. Des feuilles de figuier, pour le vide spirituel.

95

Aucune poule ne vole plus, au bout de cinq mille ans de vie sédentaire.

96

Il était tant raisonnable, qu’il faisait appel aux illusions des autres.

97

Le suicide est un crime. Les suicidaires devraient être ramenés à la vie et sévèrement punis.

98

Mythologie. Le hibou qui dort toute la journée passe comme l’oiseau de la sagesse.

99

L’errant trouve de nouvelles routes.

100

Devant les réformes religieuses, les dieux sont toujours restés passifs.

suite, page 2

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: