Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Friedrich von Schiller

| 1 Comentariu

Read similar posts recommended for you
E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...


Friedrich von Schiller  

 

 

Désir (Friedrich von Schiller)
Le triomphe de l’amour (Friedrich von Schiller)
Lettre de Schiller à Goethe (Friedrich von Schiller)
Mélancolie (Friedrich von Schiller)
Résignation (Friedrich von Schiller)
Élégie (Friedrich von Schiller)

    Johann Christoph Friedrich von Schiller né le 10 novembre 1759 à Marbach am Neckar et mort le 9 mai 1805 à Weimar est un poète et écrivain allemand.

Johann Christoph Friedrich Schiller est né en 1759 à Marbach am Neckar d’un père militaire dans les armées du Wurtemberg. Quelques années plus tard, vers 1766 sa famille s’installe à Ludwigsburg et y reste jusqu’en 1780. Bien qu’il passe son enfance et sa jeunesse dans une certaine pauvreté, il attire l’attention du duc de Wurtemberg, Charles-Eugène, qui lui propose d’intégrer les rangs dans l’établissement qu’il a créé, la Karlsschule. En 1773, Schiller commence à étudier le droit puis à partir de 1775 la médecine.

En 1780, il écrit son Diplomarbeit (mémoire de fin d’études) et devient médecin militaire à Stuttgart. En 1781, il publie Les Brigands anonymement. En 1782, Schiller, médecin militaire, se retrouve en détention quelques jours à Asperg pour cause d’éloignement non autorisé (presque de la désertion). Il était allé assister à Mannheim à la représentation de sa pièce Les Brigands sans autorisation.

En 1783, il travaille comme bibliothécaire et obtient un contrat jusqu’en 1785 comme poète de théâtre à Mannheim. Pendant quelques années, il déménage souvent (Leipzig, Dresde, Weimar) et rencontre pour la première fois Johann Wolfgang von Goethe en 1788. À la fin de cette année, il décroche une place de professeur d’histoire et philosophie à Iéna où il s’installe l’année suivante. Il écrit des œuvres historiques. Il sympathise alors avec un autre personnage célèbre de son temps : Wilhelm von Humboldt.

En 1790, il épouse Charlotte von Lengefeld. En 1791, il devient pensionnaire du prince Frédéric-Christian d’Augustenbourg. En 1794, Goethe le pousse à écrire pour le journalisme satirique. Le 26 août 1792, la France de la Révolution française lui donne la citoyenneté française, suite à ses nombreux écrits contre les tyrans ; il ne l’apprend qu’en 1798. En 1799, il retourne à Weimar où Goethe le convainc d’écrire de nouvelles pièces de théâtre. Il prend avec Goethe la direction du théâtre de la Cour grand-ducale qui se place très vite à la pointe de la scène théâtrale allemande, permettant une renaissance du genre dramatique. En 1802, il est anobli : la particule von est ajoutée à son nom. Il reste à Weimar jusqu’à sa mort d’une dégénérescence pulmonaire, à l’âge de 45 ans.
Depuis 1934, l’université de Iéna porte le nom de Friedrich-Schiller.

Œuvres

Poésie

    1776 : Le Soir
1777 : Le Conquérant
1780 : Élégie sur la mort d’un adolescent
1785 : Ode à la joie (Ode an die Freude) chantée dans le quatrième et dernier mouvement de la Symphonie n° 9 de Beethoven et devenue l’Hymne officiel de l’Union Européenne (Hymne à la joie)
1789 : Les Dieux de la Grèce, Les Artistes
1795 : L’Image voilée de Saïs
1797 : Ballades, Xénies (écrit avec Goethe)
1799 : Les Mots de l’illusion parlant du Droit, du Bonheur et de la Vérité
1802 : Cassandre
L’ancienne Pompéi est ressuscitée

Essais

    1777 : Sur les relations de la nature bestiale de l’homme avec sa nature mentale
1784 : Le Théâtre considéré comme une institution morale
1793 : Sur la grâce et la dignité, Fragment sur le sublime, Du pathétique
1795 : Sur la poésie naïve et sentimentale, Sur l’éducation esthétique de l’homme (in Lettres sur l’éducation esthétique de l’homme), Sur les limites du beau, Sur le danger des mœurs esthétiques et Sur l’utilité morale des mœurs esthétiques
1797 : Sur la poésie épique et dramatique (écrit avec Goethe)
1798 : Du sublime

Théâtre
Édition originale de Guillaume Tell illustrée par Georg Melchior Kraus

    1781 : Les Brigands (Die Räuber) qui inspira l’opéra I masnadieri de Giuseppe Verdi
1782 : La Conjuration de Fiesque de Gênes (Die Verschwörung des Fiesco zu Genua)
1783 : Cabale et Amour ou Intrigue et Amour (Kabale und Liebe – Ein bürgerliches Trauerspiel) qui inspira l’opéra Luisa Miller de Giuseppe Verdi
1787 : Don Carlos (Don Karlos, Infant von Spanien) qui inspira l’opéra homonyme de Giuseppe Verdi
1797 : L’Almanach des Muses (Musenalmanach)
1799 : Wallenstein qui inspira l’œuvre symphonique homonyme de Vincent d’Indy
1800 : Marie Stuart (Maria Stuart) qui inspira l’opéra homonyme de Gaetano Donizetti
1801 : La Pucelle d’Orléans (Die Jungfrau von Orléans) qui inspira l’opéra Giovanna d’Arco de Giuseppe Verdi
1803 : La Fiancée de Messine (Die Braut von Messina)
1804 : Guillaume Tell (Wilhelm Tell) qui inspira l’opéra homonyme de Gioachino Rossini

Traductions

    1800 : Macbeth de Shakespeare
Phèdre de Racine
Iphigénie à Aulis d’Euripide

Récits

    1786 : Le Criminel par infamie

Histoire

    1788 : Histoire de la révolte qui détacha les Pays-Bas de la domination espagnole
1789 : Qu’appelle-t-on histoire universelle, et pourquoi l’étudie-t-on ?
1790 : Histoire de la guerre de Trente Ans

Correspondance

    Lettres à Körner, Guillaume de Humboldt, Goethe, etc.

*
Johann Christoph Friedrich Schiller

Les problèmes que traite l’œuvre de Schiller, qu’ils soient politiques, éthiques ou tout simplement esthétiques, ont contribué de façon majeure à l’avancée des idées à la fin du XVIIIe siècle. Plus encore que Goethe, il a influencé le romantisme allemand. Dans les dernières années de sa vie, Schiller a voulu doter l’Allemagne d’un « classicisme » qu’elle n’avait pas connu. Il traduit la Phèdre de Racine pour Weimar, et emprunte des méthodes dramatiques à la tragédie grecque. D’où son double statut de classique et de romantique, et sa place centrale dans la littérature allemande et européenne.

Parmi les grands admirateurs de Schiller, on trouve Fiodor Dostoïevski mais aussi Ludwig van Beethoven, Giuseppe Verdi, Thomas Mann ainsi que Victor Hugo.

Citations :

    « Contre la stupidité, les dieux eux-mêmes luttent en vain. » in Die Jungfrau von Orléans (1801)

« Les grands arrêteront de dominer quand les petits arrêteront de ramper »

Articol scris de online-litterature

A ne pas manquer :

  • GoetheGoethe   Nouvelle - Récit de chasse (Johann Wolfgang von Goethe) - Livre audio Le Roi de Thulé, Le Voyageur, Robert et Clairette -Poèmes audio Élégie de Marienbad, Apaisement - […]
  • Lettre de Schiller à Goethe (Friedrich von Schiller)Lettre de Schiller à Goethe (Friedrich von Schiller)       Friedrich von Schiller   23 août 1794 Sur les caractères du génie de Goethe et le développement de son esprit. Iéna, 23 août […]
  • Friedrich EngelsFriedrich Engels    Le Rôle du travail dans la transformation du singe en Homme (Friedrich Engels) Friedrich Engels, né le 28 novembre 1820 à Barmen (une ancienne ville devenue […]
  • Le Roi de Thulé, Le Voyageur, Robert et Clairette -Poèmes audio-Johann Wolfgang von GoetheLe Roi de Thulé, Le Voyageur, Robert et Clairette -Poèmes audio-Johann Wolfgang von Goethe         Johann Wolfgang von Goethe       Publié par online-litterature  
  • Philippe DesportesPhilippe Desportes   D'une fontaine (Philippe Desportes) Quand je pouvais me plaindre en l'amoureux tourment..(Philippe Desportes) *** Philippe Desportes, né à Chartres en 1546 et mort à […]
  • FénelonFénelon Les Aventures de Télémaque (Fénelon) Livre audio L’Éducation des filles (Sélection) Fénelon - Socrate et Confucius- Livre audio Fénelon - Platon et Denys le Tyran - livre […]

Un comentariu

  1. Life is short, and this article saved valbaule time on this Earth.

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: