Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

A George Sand (II) (Alfred de Musset)

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...


Alfred de Musset

Alfred de Musset

 

 

Telle de l’Angelus, la cloche matinale

Fait dans les carrefours hurler les chiens errants,

Tel ton luth chaste et pur, trempé dans l’eau lustrale,

Ô George, a fait pousser de hideux aboiements,

Mais quand les vents sifflaient sur ta muse au front pâle,

Tu n’as pu renouer tes longs cheveux flottants ;

Tu savais que Phébé, l’Étoile virginale

Qui soulève les mers, fait baver les serpents.

Tu n’as pas répondu, même par un sourire,

A ceux qui s’épuisaient en tourments inconnus,

Pour mettre un peu de fange autour de tes pieds nus.

Comme Desdémona, t’inclinant sur ta lyre,

Quand l’orage a passé tu n’as pas écouté,

Et tes grands yeux rêveurs ne s’en sont pas douté.

Articol scris de online-litterature

A ne pas manquer :

  • À Julie (Alfred de Musset) poème audioÀ Julie (Alfred de Musset) poème audio  Alfred de Musset On me demande, par les rues, Pourquoi je vais bayant aux grues, Fumant mon cigare au soleil, À quoi se passe ma jeunesse, Et depuis trois ans de […]
  • Venise (Alfred de Musset) – poème audioVenise (Alfred de Musset) – poème audio   Alfred de Musset   Dans Venise la rouge, Pas un bateau ne bouge, Pas un pêcheur dans l'eau, Pas un falot. Seul, assis sur la grève, Le grand […]
  • A George Sand (I) (Alfred de Musset)A George Sand (I) (Alfred de Musset)  Alfred de Musset     Te voilà revenu, dans mes nuits étoilées, Bel ange aux yeux d'azur, aux paupières voilées, Amour, mon bien suprême, et que j'avais […]
  • A George Sand (III) (Alfred de Musset)A George Sand (III) (Alfred de Musset)  Alfred de Musset Puisque votre moulin tourne avec tous les vents, Allez, braves humains, où le vent vous entraîne ; Jouez, en bons bouffons, la comédie humaine ; Je […]
  • Se voir le plus possible (Alfred de Musset)Se voir le plus possible (Alfred de Musset)   Alfred de Musset   Sonnet. Se voir le plus possible et s'aimer seulement, Sans ruse et sans détours, sans honte ni mensonge, Sans qu'un désir nous […]
  • Alfred de MussetAlfred de Musset À Julie (Alfred de Musset) poème audio A George Sand (I) (Alfred de Musset) A George Sand (II) (Alfred de Musset) A George Sand (III) (Alfred de Musset) A George […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: