Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Gérard Netter

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...


Gérard Netter

Gérard Netter

Gérard Netter

 

Enseignant, docteur en Sciences de l’Éducation, passionné de peinture, de littérature, de philosophie et de psychologie, poète, Gérard Netter a déjà publié un conte pour enfant „La voyage de Yangelé” dans la collection „Contes et légendes du monde” (Nathan, 2002), un essai „Le trouble de l’enseignant face à l’échec de l’enfant adopté” (L’Harmattan, 2005), à participé à un ouvrage collectif „Espaces éducatifs et thérapeutiques” (Fabert, 2007) et un recueil poétique „Dialogue entre elle et lui” (Jets d’encre, 2011).

***

Ce matin là, dans le brouillard

Ce matin là, dans le brouillard,
un cabochard désinvolte
croquait une pomme
devant une dame
en se targuant d’être épatant.

Racontant mille carabistouilles,
balivernes et calembredaines,
il se prenait très au sérieux
engoncé dans son embonpoint,
en cravate et légion d’honneur…

Cet important fanfaronnait
avec un ton de suffisance croquignolesque,
cultivant les billevesées,
les belles voitures, les beaux habits
et les « moi-je » et les « y a-qu’à »
sans prêter la moindre attention
à la femme
au regard tragique
qui l’écoutait mélancolique…

il ne pouvait apercevoir
de la belle, les yeux si tristes…
Il la prenait pour un miroir
et ne voyait dans son regard
que le reflet de son ego
qu’il caressait en se pâmant
comme un narcisse au bord de l’eau…

Elle avait la beauté des femmes un peu froissées
aux gestes de velours, dont la fleur se flétrit
abîmée par l’ennui…

En arrivant à sa hauteur,
je vis perler des larmes au cœur de sa tristesse,
et je lus dans ses yeux tant de rêves possibles…
Elle m”offrait un voyage au fond de ses prunelles
m’invitant à partir en elle, vers l’inconnu….

Gérard Netter (tous droits réservés)

***

La sève de l’arbre

Sa bouche est sèche, elle a la rage
elle est malheureuse comme une pierre
son bel amour a fait naufrage
elle voudrait être encore hier

elle s’est enfuie dans la forêt
la solitude en bandoulière
son cœur blessé est tout fêlé
je crois qu’elle l’a mis en jachère

Elle a une boule à l’estomac
et le cœur pris dans un étau
elle se déchire, elle se débat
comme une tortue sur le dos

Au bas d’un arbre elle s’est assise
son soliloque est éloquent
au désespoir elle s’alcoolise
et voudrait mourir dans l’instant

mais l’arbre a une chaleur étrange, qui la rassure
de son beau tronc noueux elle entend un murmure,
« Tu peux trouver en moi toute la force du rêve,
viens me voir quelque fois, nourris toi de ma sève »…

Gérad Netter (tous droits réservés)

***

Il est des jours…

Debout devant la glace,
elle dessine sa bouche
avec un pinceau fin
coloré de carmin,
puis d’une moue coquine,
elle s’observe un moment
évaluant l’effet
de son rouge baiser

Lançant à sa psyché un regard langoureux
elle souligne, d’un trait noir, le contour de ses yeux,
et caresse ses cils d’un coup de mascara…
Là, d’un regard coquin, elle s’observe à nouveau :
« Pas de fard aujourd’hui, je reste naturelle »

Elle a rendez-vous avec lui.
Il doit l’amener au restaurant…
Un diner aux chandelles,
un repas pas très sage,
un tête-à-tête en amoureux.
Elle attend ça depuis longtemps…

Elle brosse ses longs cheveux,
puis se met du parfum,
deux gouttes sous les oreilles…
Elle enfile doucement ses beaux bas à dentelle
sa culotte de soie, d’un noir à faire pâlir,
et sa robe légère, bien courte et bien moulante,
qui lui va à merveille.

L’heure approche, il arrive.
Elle attend ça depuis longtemps
Un diner aux chandelles,
un repas pas très sage,
un tête-à-tête en amoureux.
Il doit l’amener au restaurant…

Elle se pare d’un collier et de boucles d’oreilles
enfile des escarpins, préfère les talons hauts…
Elle est prête et il sonne
Elle lui ouvre.
Ils s’embrassent.
La voilà dans la rue accrochée à son bras
Et ils arrivent au restaurant…

Mais là, devant la porte, mine catastrophée
un serveur leur explique :
«Vous arrivez trop tard, la table réservée
est partie en radeau, là-bas sur le grand fleuve,
il y a cinq minutes…Et les autres sont prises.
Ah je ne comprends pas, comment votre couvert
a pu vous faire ce tour ce soir, sous les étoiles…
J’avais déjà servi le champagne dans vos coupes»…

Ils partent au bord du fleuve
et regardent passer
la nappe et leur couvert,
les coupes et le champagne,
sur le radeau de leur amour…

Triste soirée…
le repas est à l’eau,
raté pour le diner,
il faudra repasser…
Elle a horreur du repassage

Tout s’en va à vau l’eau
Il se met à pleuvoir,
et son talon se casse
dans la grille d’un arbre…

Comme l’avait dit Brassens,
dans l’une de ses chansons :
” Il y a des jours où Cupidon s’en fout…
Il ya des jours ou Cupidon s’en fout”

Gérard Netter (tous droits réservés)

 

Publié par

A ne pas manquer :

  • ACLJ – Yiriba et TénindièACLJ – Yiriba et Ténindiè Yiriba et Ténindiè - conte   D’après le conte original de : Salimata MAIGA, 10 ans.   Dans le Worodougou vivait une jeune fille du nom de Ténindiè.  Ténindiè était […]
  • ACLJ – Le vieux Bamba et le DiableACLJ – Le vieux Bamba et le Diable Le vieux Bamba et le Diable D’après le conte original de : Mamadou SAMAKE, 9 ans.   Depuis plusieurs années déjà, le vieux Bamba tenait son commerce de cola et de […]
  • Maissa Boutiche – Conte légendaire d’Algérie- Guettich et la méchante ogresseMaissa Boutiche – Conte légendaire d’Algérie- Guettich et la méchante ogresse Maissa Boutiche - Conte légendaire d’Algérie Par : Maissa BOUTICHE Guettich et la méchante ogresse Le père était si heureux de voir réunie sa famille. Ces veillées […]
  • Aube (Arthur Rimbaud)Aube (Arthur Rimbaud)   Arthur Rimbaud   J'ai embrassé l'aube d'été. Rien ne bougeait encore au front des palais. L'eau était morte. Les camps d'ombres ne quittaient pas la […]
  • ACLJ – Les deux coépousesACLJ – Les deux coépouses Les deux coépouses   D’après le conte original de : Issa  TENENTAO, 11 ans.   Il était une fois deux coépouses du nom de Fanta et de Nafariman.   Un jour […]
  • Violinne – poèmesViolinne – poèmes  Poétesse qui aime aussi la peinture, Violinne s'appelle Leliana Stancu et publie ses oeuvres en roumain et en français : poèmes, théâtre (La Grotte de la Promesse), roman (La […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: