Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Helvétius

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...


Helvétius

    De l’Esprit (Claude-Adrien Helvétius)

Claude-Adrien Schweitzer, latinisé en Helvétius, né le 26 janvier 1715 à Paris et mort le 26 décembre 1771 à Paris1, est un philosophe et poète français.
Issu d’une famille de médecins, dont le grand-père, Johann Friedrich Schweitzer, introduisit l’usage de l’ipécacuanha et le père, Jean Claude Adrien Helvetius2 (1685 – 1755) fut le premier médecin de Marie Leszczyńska, reine de France, Claude-Adrien fut formé, en vue de faire une carrière financière, par son oncle maternel à Caen, mais la poésie occupait son temps libre. Dès l’âge de vingt-trois ans, à la demande de la reine, il est nommé fermier général, un poste de perception d’impôts qui lui rapporte 100 000 couronnes par an. Ainsi pourvu, il se mit à jouir à plein de la vie, avec l’aide de sa richesse et sa libéralité, de ses goûts littéraires et artistiques, participant, par exemple, aux goguettes de la Société du Caveau, première et deuxième du nom, mais également au Club de l’Entresol progressiste. Il obtint, en 1751, la charge de maître d’hôtel de la reine. En vieillissant, stimulé par le succès de Maupertuis comme mathématicien, de Voltaire comme poète, et de Montesquieu comme philosophe, il commença à rechercher des distinctions plus durables.

Au sein des matérialistes de son siècle, Helvétius développe un sensualisme matérialiste, où l’intérêt seul dirige les jugements et considère l’éducation comme l’élément constitutif principal de l’esprit des humains, qui sont, selon lui, tous susceptibles de s’instruire également.

Il est fortement inspiré par Locke, dont il lit très tôt l’Essai sur l’entendement humain. Ses idées sur la constitution de l’esprit humain en seront nettement influencées. Il veut dépasser cependant toute idée de Dieu en défendant un athéisme relatif. Il considère la croyance en Dieu et en l’âme comme le résultat de notre incapacité à comprendre le fonctionnement de la nature, et voit dans les religions, notamment la religion catholique, un despotisme n’ayant comme but que le maintien de l’ignorance pour une meilleure exploitation des hommes.

Il est souvent présenté comme un physiocrate (il monte une manufacture, fait faillite, puis connaît le succès) et un philosophe matérialiste, (selon Michel Onfray3). Or, bien que matérialiste dans sa méthodologie, il est dans sa conception de l’origine un naturaliste déiste4. En effet, on trouve dans ses textes plusieurs références à Dieu et à son existence : « l’être suprême », « l’éternel », « le législateur céleste » sont des expressions qui reviennent plusieurs fois dans son ouvrage De l’Homme ; il y définit même Dieu comme étant « la cause encore inconnue de l’ordre et du mouvement ». La raison de cet amalgame est en partie due à la récupération politique de ses textes, qu’il s’agisse de discréditer son œuvre (jésuites, jansénistes, le pape Clément XIII ou encore le pouvoir royal de Louis XV) ou d’en faire un penseur incontournable du socialisme scientifique (marxistes).

Ainsi, si Helvétius est antichrétien, il ne nie pas l’existence d’une force dans la nature et il défend même l’idée d’une philosophie plutôt positive dans cette religion une fois épurée de son fanatisme, superstitions et institutions.
Philosophie

Helvétius était naturaliste déiste dans sa conception générale du monde et un sensualiste. Cependant, d’un point de vue méthodologique, il était matérialiste. Ainsi, selon le sensualisme dans le champ du matérialisme, toutes nos connaissances et nos idées découlent des sensations objectives et immanentes, dont elles ne sont que la combinaison de plus en plus complexe. Le sensualisme s’oppose donc à l’activité spontanée de l’esprit.
Postérité
Geneviève Adélaïde Helvétius, comtesse d’Andlau (1754-1817)5

Outre la postérité due à sa philosophie, on peut rattacher l’histoire des Idéologues à Helvétius. En effet, ces figures de proue des Lumières de la fin du XVIIIe siècle conduit par Destutt de Tracy, se réunissent régulièrement pendant plus de cinq décennies dans le salon de sa femme Anne-Catherine Helvétius, avec Cabanis qui, dès 1778, s’était installé dans la propriété de l’inconsolable veuve.
Le Château de Voré, Rémalard (Orne)

Leur fille cadette, Geneviève-Adélaïde Helvétius (janvier 1754, paroisse Saint-Roch-20 novembre 1817, château de Voré, Rémalard), épousa, le 27 septembre 1772 à Paris, Frédéric-Antoine-Marc, comte d’Andlau de Hombourg (15 avril 1736, Hombourg-20 juillet 1820- Paris), militaire et homme politique français.

À Paris, la rue Saint-Anne a pris le nom de rue Helvétius de 1792 à 1814. Le légitimiste Albert de Mun est l’un de ses descendants.
Œuvres principales

    De l’esprit (1758) Texte en ligne. Accepté par la censure lors de la parution, puis mis à l’index.
De l’homme (posthume, 1773). « Ce qui est remarquable dans ce livre d’Helvétius, c’est la manière dont il explique comment les petits évènements de la vie infantile, et, notamment, les facteurs affectifs du milieu familial, peuvent entraîner une différenciation profonde des caractères et des intelligences. Il se montre là indubitablement un précurseur des conceptions freudiennes. » Jean Rostand, 1952.Voir bibliographie.

Rééditions :

    De l’esprit. Paris [Liège], Durand [Bassompierre], 1759. [À Paris, Chez Durand, Libraire, rue du Foin. M. DCC. LIX. Avec approbation et privilege du Roi.] In-8°, XX, 481, [2 (approbation)], [1 bl.] p. [Édition clandestine publiée après la révocation du privilège ; bibliographie : D. Smith, Bibliography of the writings of Helvétius, E8, pp. 159-163.]
De l’homme. Notes explicatives par Gerhardt Stenger. Établissement du texte sur le manuscrit original par David Smith assisté de Harold Brathwaite et de Jonas Steffen. Paris, Champion 2011.

Littérature

    Le livre de Jacques Sadoul, Le grand art de l’alchimie, paru aux éditions J’ai lu, coll. « L’Aventure mystérieuse » (N° A329), cite Johann Friedrich Helvétius, grand-père de Claude-Adrien Helvétius

Articol scris de online-litterature

A ne pas manquer :

  • Maurice MaeterlinckMaurice Maeterlinck Maurice Polydore Marie Bernard Maeterlinck (/ma.tɛʁ.lɛ̃ːk/ en Belgique ; /mɛ.teʁ.lɛ̃ːk/ en France1), né le 29 août 1862 à Gand (Belgique) et mort le 5 mai […]
  • Eugène IonescoEugène Ionesco   Eugène Ionesco, né Eugen Ionescu le 26 novembre 1909 à Slatina (Roumanie) et mort le 28 mars 1994 à Paris, est un dramaturge et écrivain roumain et français. Il passe la […]
  • Sigmund FreudSigmund Freud Sigmund Freud (prononciation allemande : [ˈziːkmʊnt ˈfʁɔʏt] ; prononciation française [fʁøːd] ou [fʁœjd]) né Sigismund Schlomo Freud le 6 mai 1856 […]
  • La BruyèreLa Bruyère       Les Caractères (Jean de La Bruyère) -Livre audio Jean de La Bruyère, né à Paris le 17 août 1645 et mort à Versailles le 10 mai 1696, est un moraliste […]
  • Antoine de Saint-ExupéryAntoine de Saint-Exupéry   Citadelle (Antoine de Saint-Exupéry) Le Petit Prince (Antoine de Saint-Exupéry) Livre audio Vol de Nuit (Antoine de Saint-Exupéry) Livre audio *** Antoine Marie […]
  • GoetheGoethe   Nouvelle - Récit de chasse (Johann Wolfgang von Goethe) - Livre audio Le Roi de Thulé, Le Voyageur, Robert et Clairette -Poèmes audio Élégie de Marienbad, Apaisement - […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: