Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Henryk Sienkiewicz

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you

Marcel Proust, A la recherche du temps perdu

Marcel Proust À la recherche du temps perdu - Litterature audio.com    L'Œuvre Intégrale / Durée : 145 heures Du Côté De Chez ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

EN: Frédéric NIETZSCHE, Beyond Good and Evil (EN) Friedrich Nietzsche, Thus Spake Zarathustra: A Book for All and None (EN) Friedrich Nietzsche, Ecce ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...


Henryk Sienkiewicz

Quo Vadis (Henryk Sienkiewicz)- livre audio

***

Henryk Adam Aleksander Pius de Oszyk-Sienkiewicz, né le 5 mai 1846 à Wola Okrzejska (Pologne), et mort le 15 novembre 1916 à Vevey (Suisse), est un écrivain polonais, lauréat du Prix Nobel de littérature en 1905. Il est le neveu du poète polonais Karol Sienkiewicz.
Genres     Romans historiques
Distinctions     Prix Nobel de littérature (1905)

Œuvres principales

    Quo vadis ? (1896)
Les Chevaliers teutoniques (1900)

Ianko le Musicien

Henryk Sienkiewicz est issu d’une famille de nobles appauvris, qui possèdent un petit domaine à Wola Okrzejska, petit village de voïvodie de Lublin, dans le royaume de Pologne, placé depuis 1815 sous administration russe. Il est éduqué par un précepteur, en compagnie de son frère aîné et de ses quatre sœurs cadettes. Sa mère écrit des vers qu’elle publie dans divers journaux ; elle lui donne très jeune le goût de la littérature.

Au mois de septembre 1858, Henryk, âgé de douze ans, est envoyé à Varsovie, où il entre au collège. Trois années plus tard, ses parents, ruinés, l’y rejoignent après avoir cédé leurs terres. En 1864, au terme d’études peu brillantes, Sienkiewicz, sans diplôme, décide d’essayer de vivre de sa plume. Il se fait précepteur auprès d’une riche famille de Plonsk, où il prépare seul son baccalauréat, qu’il obtient au mois de septembre 1866. Ce diplôme lui permet peu après d’entrer à l’université, en médecine puis en droit, enfin en lettres au mois de février 1867.

Tout en poursuivant ses études universitaires, Sienkiewicz entame une carrière de journaliste, ce qui lui réussit plutôt bien. Il attendra pourtant deux années et le 18 avril 1869 pour voir son premier article publié dans la presse polonaise, une critique théâtrale pour le Przegląd Tygodniowy. Au cours de l’été 1872, un autre journal, Wieniec, publie cette fois-ci un de ses récits, En Vain. La même année, alors qu’il abandonne l’université, le Przegląd Tygodniowy édite deux volumes de ses nouvelles, intitulés Les Humoresques.

Ses activités de chroniqueur pour la Gazeta Polska lui offrent quelques revenus, lui permettant d’entreprendre un premier voyage à l’étranger, en Belgique et en France en 1874. Puis il entreprend en 1876 un voyage aux États-Unis. De ce périple de deux ans, au cours duquel il vivra de petits boulots et du soutien de la diaspora polonaise, notamment en Californie, il rapporte ses Lettres d’Amérique ainsi que de nombreuses nouvelles. Il fait de nombreux séjours en Italie et en France.

Au mois de septembre 1879, Henryk Sienkiewicz est à Venise, où il fait la connaissance de sa future épouse, Maria Szetkiewicz. Leur mariage est célébré le 18 septembre 1881. Après la naissance de deux enfants, Maria contracte la tuberculose, dont elle meurt le 19 octobre 1885, à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne.

En 1883 commence la rédaction de ses grands romans nationaux, Par le fer et par le feu1, Le Déluge et Messire Wolodyjowski. Ce cycle forme une trilogie dans laquelle revit le passé de la Pologne du XVIIe siècle et qui vaut à son auteur l’admiration sans bornes de ses compatriotes, puis du public étranger. Sienkiewicz devient le plus grand romancier polonais de son époque. Il écrit ensuite deux romans de mœurs, Sans Dogme et La Famille Polaniecki.

C’est en mars 1895 qu’il commence à publier en feuilleton le fameux Quo vadis ? dans la Gazeta Polska, journal pour lequel il avait travaillé plus jeune en tant que journaliste. Ce roman lui vaudra en 1905 le prix Nobel de littérature.

Il revient ensuite à l’histoire de la Pologne avec les Chevaliers teutoniques, considéré comme sa dernière grande œuvre.

Pendant la Première Guerre mondiale, Sienkiewicz se réfugie en Suisse, à Vevey. Il y organise des secours pour ses frères polonais. Il meurt d’une embolie le 15 novembre 1916, avant d’avoir pu assister à l’indépendance de la Pologne, pour laquelle il avait tant combattu. Ses cendres retourneront en Pologne libre en 1924.

Au nombre des auteurs symboliques décrivant les périodes de guerre et l’héroïsme polonais, il a figuré sur les billets de 500 000 złotys au début des années 1990.
Distinctions et honneurs

    Chevalier de la Légion d’honneur
Membre de l’Académie des sciences de Russie
Docteur honoris causa de l’Université Jagellonne de Cracovie, 19002
Prix Nobel de littérature, 1905

Œuvres

    En Vain (1872)
Les Humoresques (nouvelle, 1877)
Lettres d’Amérique (Listy z Ameryki 1878)
Janko Muzykant (nouvelle, 1879)
Le Gardien de phare (Latamik, nouvelle, 1882)
La Trilogie :
Par le fer et par le feu (Ogniem i mieczem, 1884, sur le thème du Soulèvement de Khmelnytsky)
Le Déluge (Potop, 1886, sur le thème de la Première guerre du Nord)
Messire Wolodyjowski (Pan Wołodyjowski, 1888, sur le thème de la guerre polono-turque)
Sans dogme (Bez dogmatu, 1891)
La Famille Polaniecki (Rodzina Połanieckich, 1894)
Quo vadis ? (1896)
Mme Elzen à la Côte d’Azur (1900)
Les Chevaliers teutoniques (Krzyżacy, 1900, sur le thème de l’ordre Teutonique et de la Bataille de Grunwald ou de Tannenberg de 1410)
Au champ d’honneur (Na polu chwały, 1905)
Tourbillons (Wiry, 1910)
Dans le désert et la forêt (W pustyni i w puszczy, 1912)
Les Légions (Legiony, 1914)

Adaptations de ses œuvres

Au cinéma

    1974 : Plus fort que la tempête (Potop), de Jerzy Hoffman

    Voir Quo vadis ?

Publié par

 

A ne pas manquer :

  • Alexeï TolstoïAlexeï Tolstoï   La famille du Vourdalak (Alexeï Tolstoï) Livre audio Le rendez-vous dans trois cents ans (Alexeï Tolstoï) Livre audio     Le comte Alexis […]
  • Thomas MannThomas Mann         Thomas Mann, né le 6 juin 1875 à Lübeck et décédé le 12 août 1955 […]
  • Sinclair LewisSinclair Lewis Le 5 novembre 1930, Sinclair Lewis fut le premier américain à recevoir le prix Nobel de littérature. Harry Sinclair Lewis (7 février 1885 […]
  • Romain RollandRomain Rolland       Romain Rolland, né le 29 janvier 1866 à Clamecy (Nièvre) et mort le 30 décembre 1944 à […]
  • François MauriacFrançois Mauriac François Mauriac, né le 11 octobre 1885 à Bordeaux et mort le 1er septembre 1970 à Paris, est un écrivain français. Lauréat […]
  • Charles BukowskiCharles Bukowski     Henry Charles Bukowski (né Heinrich Karl Bukowski) est un écrivain américain d'origine allemande, auteur de romans, de nouvelles et de poésie, né le 16 août 1920 à Andernach […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: