Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Hiver 1819 (John Keats)

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...


John Keats

John Keats

 

John Keats

 

Cette main vivante, chaude, maintenant capable
de saisie pleine, pourrait, si elle refroidissait
dans le silence glacé de la tombe
terriblement hanter tes jours, faire trembler
ton rêve même
au point que tu espérerais vider ton propre cœur
de sang pour que le rouge de la vie coule
à nouveau
dans mes veines
et que se calme ta conscience – regarde – ici –
je tends cette main vers toi.

A ne pas manquer :

  • Brillante étoile (John Keats)Brillante étoile (John Keats)   John Keats   Brillante étoile ! Que ne suis-je comme toi immuable, Non seul dans la splendeur tout en haut de la nuit, Observant, paupières éternelles […]
  • La Vigile de la Sainte-Agnès (John Keats)La Vigile de la Sainte-Agnès (John Keats)   John Keats   41 Pareils à des fantômes, ils se glissent dans la vaste salle; Pareils à des fantômes, ils se glissent jusqu'au portail de fer: Là gît le […]
  • JAN. 1818 (John Keats)JAN. 1818 (John Keats)   John Keats   Quand des peurs me hantent de cesser d'être avant que ma plume n'ait glané les fruits de mon cerveau avant que des piles de livres ne […]
  • Romance (Gérard de Nerval)Romance (Gérard de Nerval)   Gérard de Nerval   Ah ! sous une feinte allégresse Ne nous cache pas ta douleur ! Tu plais autant par ta tristesse Que par ton sourire enchanteur À […]
  • A Cupidon (Pierre De Ronsard)A Cupidon (Pierre De Ronsard)   Pierre de Ronsard   Le jour pousse la nuit, Et la nuit sombre Pousse le jour qui luit D’une obscure ombre. L’Autonne suit l’Esté, Et l’aspre rage Des […]
  • L’éternité (Arthur Rimbaud)L’éternité (Arthur Rimbaud)   Arthur Rimbaud   Elle est retrouvée. Quoi ? - L'Eternité. C'est la mer allée Avec le soleil. Ame sentinelle, Murmurons l'aveu De la nuit si nulle Et […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: