Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Iman Omar

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...


Iman Omar

Iman Omar

Iman Omar

Americaine d’origine Egyptienne. Issue, d’une mère poète et du lyçé français d’Alexandrie, dont ma passion pour la langue. Malgré, mes études supérieures en économie, l’art a pris le dessus et je vis de mes peintures. Mes sentiments ont la clé de l’écrin de ma vision et de mes mots, ils font ce qu’ils veulent..Je ne suis que l’instrument qui les couche sur le papier et sur la toile.

***

Afrique Ifrikia

Une simple expression d’Incha allah
Avait tout déclenché ce jour là !
Africain il était !
Premier Amour de mes amours inégalés
Ses yeux, son cœur, son cerveau, ses pieds
Tout me parlait !
Avec lui, j’ai connus l’amour dans sa variété

Amour, propre, impropre et hardi
Amour qui fauche toutes fiertés
Amour des ancêtres mortels
L’orgueil méconnait l’éternel
L’amour est le fiel de la vie
L’Afrique l’a toujours dit
En Arabe, en Français ou en Swahili
Sa terre bleue féconde l’ocre sauvage
Orage fertile, geste en rage et sans âge
Elle dit oui puis non aux désirs du corps
A l’appel du loup, le râle fleure bon et fort
Et aux plaisirs de ces temps
s’ajoute un sentiment tranchant
mécontent, avec un pas triomphant
assoifée, l’’Afrique , a la gorge, sèche,
Elle pleure sa destinée sans cesse
Le monde entier, sans y être né,
Voulait l’exploiter
La dénuder, l’enterrer
Et de sa propre eau, la priver
A la douleur du plaisir, tu as appris à partager
Le miracle d’hannibal et la grandeur des pharaons
Tes diamants, ton ivoire,
Tes crocodiles et serpents
Réduits en peau pour combler le désir profond
Et le néant criant de ces pauvres gens
Ils ont fait de ton cauchemar un bruit d’enfant
Perle de lait, diamants noires, larmes de rosée
Peau tannée, gelée, massacrée
Comment faire?
Pour la rassasier,
L’envelopper,
La faire, danser, chanter, respirer
Et puis la consoler aujourd’hui de ses illuminés!
Elégante, noble, mystérieuse, éffarouchée
Elle est difficile à dissuader
Belle du Nord au Sud, Est, ouest
Pour nous son charme est funeste
Afrique ma bien aimée, ma douce, ma préférée
Dans ta continuité, le Nil a aimé te féconder
Te traverser, te pénétrer
On a bu de ce fleuve, ce géant mâle qui râle
Moise enfant erra au gré du vent
Se trouva au sein de bras nourissants
Il a pu respirer
Le fleuve serpent dans son lit
Retient la clé de la vie
Le Nil a ciselé la complicité
Africain fils de l’Afrique et d’Ifriqiya
Si tu le sais ne détourne plus ton regard
Ni du Nil, ni de la forêt qui a le cafard
Ni même d’Alexandrie et de son phare
Certes, l’Afrique a une mémoire!

Iman Omar, tous droits réservés

Publié par

A ne pas manquer :

  • Spleen : Quand le ciel (Baudelaire)Spleen : Quand le ciel (Baudelaire)   Baudelaire   Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis, Et que de l'horizon embrassant tout le […]
  • Billy Musafiri-JodelleBilly Musafiri-Jodelle Billy Musafiri-Jodelle Chroniqueur de R.D.Congo   Je suis Billy Musafiri, mon pseudonyme est Jodelle, je suis congolais (RDC), né en 1994, étudiant à l'université de […]
  • Le coucher du soleil romantique (Baudelaire) poème audioLe coucher du soleil romantique (Baudelaire) poème audio       Charles Baudelaire   Lecture Iman Omar     Que le soleil est beau quand tout frais il se lève, Comme une explosion […]
  • Mebkhout Beghdad – La Steppe de Mon PèreMebkhout Beghdad – La Steppe de Mon Père La steppe de mon père **** Regarde, disait mon père Cette traînante monotonie de nos plaines D’alfa qui épouse l’immensité de nos terres. L’horizon est si loin que nos yeux ont […]
  • Vicki LaforceVicki Laforce Vicki Laforce Canada Fable de minuit Longtemps le soir, j’ai cherché la pleine lumière, Longtemps la nuit, j’ai adulé les éclaircies, Errant parmi les étranges, […]
  • Le ciel mâche ses mots – Ahmed KhettaouiLe ciel mâche ses mots – Ahmed Khettaoui Le ciel mâche ses mots Ahmed Khettaoui Nouvelle   Hommage et  texte dédié à notre cher défunt : Mansouri  Kaddour(Instituteur , Ain –sefra ( Algerie ) Le ciel […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: