Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Diplôme « Honneur et Mérite au Travail pour la Paix »

Iulia Toyo

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...


Iulia Toyo

Iulia Toyo

diploma Iulia CERCLE UNIVERSEL DES AMBASSADEURS de la PAIX

T.O.Y.O. Projet – Lire et participer !

En Francais / In English / În Limba Română

Diplôme « Honneur et Mérite au Travail pour la Paix »

Diplôme « Honneur et Mérite au Travail pour la Paix »


Chronique

Le Miracle de la Pyramide du Soleil

Le Miracle de la Pyramide du Soleil

Le Miracle de la Pyramide du Soleil

Peu de gens, les élus, savent que pendant chaque année il y a une journée – le 28 novembre, quand au couché du soleil autour du Sphinx de Bucegi, ses doux rayons entourent le visage étrangement sculpté en pierre et descendent vers la base de l’antique statue, dans une pyramide magique... Iulia Toyo, article et vidéo


Balchik (Iulia Toyo)

Il neige, a Balchik C’est l’hiver, c’est chic Une chimère en rouge Sur la mer qui bouge.

C’est l’hiver, c’est chic Le ciel et la terre, Couverts de mystère Il neige, a Balchik


Comme un violon (Iulia Toyo)

Les arbres fremissent vers le ciel, Dans la forêt qui cache le mystère, L’herbe rêve de vert, Dans la montagne qui nous a couvert,

Comme un violon tout solitaire, Qui chante au son de la rivière Le danse des pirouettes En cri de l’alouette…


Georges Moustaki (Iulia Toyo)

Avec ta gueule de métèque Tu es venu, cher ami grec, Pour nous chanter de liberté, De solitude et de l’été,

Tu es venu nous enchantant, Avec tes cheveux aux quatre vents, Rêveur de nuit et de chaque jour, D’une belle éternité d’amour…


L’amour d’enfant… (Iulia Toyo)

C’est le besoin de savoir, C’est le besoin d’espoir, D’avoir soleil et cieux Chaque jour, dans ses yeux,

De faire confiance Dans toute ambiance, Rêver le lendemain, Les étoiles dans la main,

L’amour c’est bénir Chaque jour de l’avenir, Vivre d’espérance, Tout le monde d’enfance…


 

Pigeon (Iulia Toyo)

Des pigeons s’envolent Dans mes rêves d’enfant Et leurs ailes survolent Mes hivers d’antan.

Ils m’appellent, lointain, Dans un ciel très beau, Vers un sud certain, Pour tout oiseau.

Comme un rêveur vient Parmi les bourgeons, Mon âme devient Un blanc pigeon.

Bouquet (Iulia Toyo)

Fleurs d’été, Du soleil, Champs de blé, M’émerveillent.

Feuilles d’automne, Murmurant, Rouges et jaunes, Volent au vent.

Et l’hiver, Blanc solfège, De mystère, Fleurs de neige…


D’alentour… (Iulia Toyo)

On dit que chaque pierre, chaque arbre, chaque endroit, De cette magnifique Terre, Me parle de toi,

Ma maison d’enfance, Que j’ai quitté un jour, Chercher l’élégance D’alentour…


Il neige (Iulia Toyo)

Il neige, c’est l’hiver, Tout est blanc au monde, C’est comme une chimère Partie vagabonde.

C’est l’hiver, il neige, Le ciel et la terre, Le blanc en cortège, Apportant mystère.

Le vent s’est couché Dans un petit collège, Nous sommes tous touchés, Nous, bonshommes de neige.


L’automne (Iulia Toyo)

C’est la danse triste de l’automne Que le vent danse dans le feuillage, Quand la fin d’été nous donne Quelque poids sur notre âge,

C’est la tristesse d’un violon Quand toutes les pensées s’endorment Comme le chant des pigeons Qui s’envolent…


Printemps (Iulia Toyo)

Au milieu de la forêt, Sur le lac, le vol des papillons.

Derrière la colline, le soleil nous sourit.

Sur les branches, les bourgeons se reveillent.

Sur la rue des temps passés 

Sur la rue des temps passés On divise l’éternité En maisons, En étoiles et en chansons,

En toits rouges, Vol des carouges, Et on pense à l’âge de danse, De l’enfance…

Comme les arbres (Iulia Toyo)

Comme les arbres cherchent le ciel, Comme la forêt cache le mystère, Comme l’herbe rêve de Blanche-Neige Et la montagne nous protège, Comme l’ours veut un peu de miel, Et dans son lit, la rivière Emporte le cri de l’alouette, Mon âme rêve d’une chansonnette !


Enfance (Iulia Toyo)

Rêve d’enfant Papillon survolent Les espaces d’antan.

Quand de lointain Dans un ciel certain Le souvenir vient

Parmi les bourgeons, Mon âme est plongeon D’un blanc pigeon.


Je rêve… (Iulia Toyo)

Chaque jour, dès l’aube, Je regarde le monde Avec les yeux de l’espoir, Et je cherche l’amour et l’amitié…

Le monde me répond avec ses larmes De guerre et de souffrance !

Je rêve un temps Quand la nourriture ne sera plus un rêve, Et Noël vivra chaque jour Dans les âmes des enfants…

Iulia Toyo, pour „Mon plus beau rêve)


Ma maison (Iulia Toyo)

Ma maison d’enfance C’est un beau souvenir, Une chanson, une danse, Sur la rue de mon avenir.

Mon petit village, Je le vois souvent, Me parlant de l’âge Quand j’étais enfant.


Qui parle ? (Iulia Toyo)

Qui parle? La neige, Dans la nuit rêveuse, Tendre perce-neige, Murmurant berceuse.

Qui parle? Le vent, Chuchoteur d’histoires, Des héros vivant Dans des châteaux noirs.

Qui parle? Ce sont Les enfants du ciel, En chantant très fort… Qui parle? Noël !

Paix (Iulia Toyo)

Je n’ai pas fait les croisades du Moyen Âge, Pour occuper les Terres Saintes. Je n’ai pas fait l’Holocauste, À tuer les dizaines de millions de gens. Je n’ai pas fait l’Apartheid, Pour séparer de millions de personnes. Je n’ai pas inventé l’extermination d’Auschwitz-Birkenau, Je n’ai pas massacré les Indiens d’Amérique, Je n’ai pas laissé tomber la bombe sur Hiroshima, Je n’ai pas inventé le bolchevisme… Mais, parfois, J’ai honte d’être humain…

Lire avec +/- et Full Screen

 

Les Rêves du Monde (Iulia Toyo)

L’un cherche de l’or, et vit pour cet espoir, Tandis que l’autre cherche de l’eau, à boire…

L’un veut écrire pour prendre un grand prix, L’autre, de son malheur, dans l’écriture s’enfuit ;

Des jeunes rêvent de l’amour, en chantant leur prière, Des enfants prient Dieu, qu’il finisse la guerre !

L’un qui aime l’aventure, cherche partout le mystère, L’autre, dans ses étoiles, voit fusils et misère ;

Parmi les doux rayons, du soleil qui remonte, La vie couvre le monde de l’ombre de la mort…

À l’apogée de toutes les civilisations, On rêve de pain, justice, de l’éducation,

Et sous le ciel qui crie, qui pleure, souffre et crève, Le seul qui peut sauver le monde…  sera le rêve !

*

Les couleurs de la Nuit (Iulia Toyo)

Vole, par-delà des horizons, ma nuit bleue, Avec tes ailes qui frappent les cieux d’émoi, Commence ton jeu!

Viens, ma ténébreuse, belle nuit noire, En ravageant mon coeur, apporte-moi L’espoir!

Viens sur mes déserts, magique nuit jaune, Toi, seule, peux faire encore sourire Les anémones…

Vers minuit, terrible nuit rouge Aux ailes de feu, vole et arrête l’avenir Du déluge!

À l’aube, aux coins de ma grise nuit sombre, Les dieux immaculés frémissent Dans l’ombre…

Tu illumines toutes les couleurs, longue nuit blanche, Nuit d’acteur, où les rêves sont nés et périssent, En avalanche…

 *

 Rêve (Iulia Toyo)

La nuit tombe avec ses rideaux sur les jours Qui s’en vont vers d’autres lointains, Et m’apporte aux fenêtres de mon alentour Des images qui s’enfuient, des images qui reviennent…

Je revois la maison où j’étais petit enfant…a Garderait-elle encore mes beaux rêves? Le jardin où j’allais jusqu’à l’aube, me promenant, Près de sa petite source, où je buvais ma sève…

Ma douce mère et l’amour infini de ses yeux, Mes promesses à devenir grand artiste, Quand la vie n’était qu’un éternel magique jeu, Quand la vie n’était pas si dure, si injuste…

Je revois mes frères, mes amis, mes amours, Qui garderont toujours une place dans mon âme, Ma jeunesse, mes envols, mon travail, mes carrefours, Mes succès, mes bonheurs et mes drames…

Je retrouve mes souvenirs, mes élans, mes désirs, Tout est là, dans l’immense, l’inconnu circuit, Qui roule comme un moulin, jour et nuit, sans saisir… C’est ma vie cachée dans mes rêves, au minuit…

 *

Un beau jour (Iulia Toyo)

Un beau jour, les paroles du poète Pousseront comme les fleurs dans les champs d’été, Les vagues de nos larmes écumantes Se briseront dans des lointains d’amas d’étoiles, Les rayons du soleil vont écrire sur les hautes montagnes Les paroles Paix et Amitié, Et les rues de la ville seront remplies de trésors insoupçonnés, Comme l’amour, le pardon…

Un beau jour, les paroles du poète Chanteront dans la langue des anges et le sourire des enfants, La joie remplira les cœurs des innocents Qui oublieront le racisme, la faim et la douleur, Et casseront en miroirs les tristesses de la solitude.

Un beau jour, nos rêves trouveront l’espoir Des Âmes sages, Et le caractère sacré de la vie Va régner sur le monde nouveau, Gouverné par les poètes libres, Un monde de paix.

*

Terre sans Paix

On vole dans l’espace et on est fier, On découvre toujours des étoiles éloignées, Pendant que sous nos yeux, sur la vieille Terre, Les inégalités extrêmes se sont aggravées.

Un nouveau virus, génocide, peur et guerre, Des enfants-soldats mutilés… Qu’avons-nous fait de toi, pauvre Terre ? Quel sera ton avenir, sans la Paix ?!

Publié par

A ne pas manquer :

  • T.O.Y.O. – Educaţie, Fraternitate, PaceT.O.Y.O. – Educaţie, Fraternitate, Pace En français / In English   T. O. Y. O.  Together Open Youth Opportunities    Educaţie, Fraternitate, Pace   Organizaţie Internatională pentru pace, solidaritate […]
  • Wilson Thélimo LOUISWilson Thélimo LOUIS   Wilson Thélimo LOUIS Chroniqueur de Haïti  *** Découvrez le « Jeune » Wilson Thélimo LOUIS, Poète, Coach en Développement personnel et Formateur. Il a fait ses études […]
  • Le Miracle de la Pyramide du SoleilLe Miracle de la Pyramide du Soleil Peu de gens, les élus, savent que pendant chaque année il y a une journée - le 28 novembre, quand au couché du soleil autour du Sphinx de Bucegi, ses doux rayons entourent le visage […]
  • Viviane FlandreViviane Flandre Visiter la Galerie d'Art Viviane Flandre  Peinture Pensée immobile - Viviane Flandre Par de là les champs  en robe de bure Le soleil est venu s’y étirer Accrochant […]
  • Sihem BouslamaSihem Bouslama     La Plume de l'Univers (Sihem Bouslama) Une brise avec une bise matinale , en belle senteur d'une terre intentionnelle !.... Unissant la vie et la mort en […]
  • Santiago Mora SoterasSantiago Mora Soteras Nuits de denses plaisirs 2009-recueil de 50 poèmes (Santiago Mora Soteras) 1. LA PLUIE DU VIN Nous sommes ensemble dans nos bras. Pleins de cris abyssaux et le lit […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: