Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Jean-Pierre Claris de Florian

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...


Jean-Pierre Claris de Florian

  Plaisir d’amour (Jean-Pierre Claris de Florian)

 

Jean-Pierre Claris de Florian, né à Sauve (Gard) le 6 mars 1755 et mort à Sceaux (Hauts-de-Seine) le 13 septembre 1794, est un auteur dramatique, romancier, poète et fabuliste français.
Issu d’une famille noble et vouée à la carrière des armes, il naît à Sauve dans le Gard, et passe sa prime jeunesse au château de Florian, sur la commune de Logrian, près de Sauve, au pied des Basses-Cévennes. Sa mère, d’origine espagnoleN 1 meurt lorsqu’il est enfant et il est élevé au château de Florian. Son oncle ayant épousé la nièce de Voltaire, c’est à dix ans, en juillet 1765 lors d’un séjour à Ferney, qu’il est présenté au célèbre écrivain, son grand-oncle par alliance, qui le surnomme Florianet et parle de lui dans sa correspondance comme étant son « neveu par ricochets ». Il s’installe ensuite chez ses oncle et tante qui prennent en charge son éducation dans le quartier du Marais, à Paris.

À treize ans, il devient page au service du duc de PenthièvreN 2 puis entre quelques années plus tard à l’école royale d’artillerie de Bapaume. À sa sortie, il sert quelque temps comme officier dans le régiment des dragons de Penthièvre. La vie de garnison ne lui convenant pas, il sollicite et obtient une réforme qui lui conserve son gradeN 3 dans l’armée mais lui permet de suivre le duc de Penthièvre à Anet et Paris (un petit appartement lui était réservé à l’hôtel de Toulouse) et de s’adonner entièrement à la poésie. Le duc de Penthièvre, qui lui avait donné à sa cour le titre de gentilhomme ordinaire, resta sa vie durant son ami et son protecteur.

En 1779, une première comédie écrite sur le mode des comédies italiennes (Les Deux Billets), lui vaut le succès. L’année suivante il fait jouer Jeannot et Colin, pièce inspirée du conte de Voltaire. Le poème satirique, Voltaire et le serf du Mont-Jura (1782), lui vaut la reconnaissance de l’académie qui lui attribue un prix. Florian condamne, dans cette œuvre la servitude et préconise son abolition. La même année, il revient au théâtre et obtient un véritable triomphe avec Les Jumeaux de Bergame. En 1783, Florian publie un conte en vers inspiré d’une nouvelle de Miguel de Cervantes, Galatée. L’œuvre est précédée d’une préface qui retrace la vie de Cervantes. il s’inspire de la Bible pour écrire un poème narratif, Tobie , et une églogue, Ruth, récompensée par l’académie française en 1784. Avec le succès, vient l’ambition : Florian se lance dans un roman épique (Numa Pompilius) qui soit digne de concurrencer le Télémaque de Fénelon. Ce sera un échec.
Son buste par Jacques-Auguste Fauginet à Sceaux.

Il est élu membre de l’Académie française en 1788. Contraint, en tant que noble, de quitter Paris lors de la Révolution française, il se réfugie à Sceaux. Il entreprend de traduire et d’adapter Don Quichotte de Cervantes. Malgré l’appui de son ami François-Antoine de Boissy d’Anglas, il est arrêté en 1794, l’épître dédicatoire de Numa Pompilius qu’il avait écrite à la reine huit ans plus tôt, le desservant devant le Comité de sûreté générale. Remis en liberté à la chute de Robespierre le 9 thermidor an II grâce à Boissy d’Anglas, il meurt subitement le 27 fructidor an II1, à l’âge de trente-neuf ans, probablement des suites de sa détention qui aggrava une tuberculose contractée plusieurs années auparavant.

Il est enterré à Sceaux2,N 4 . Sa tombe et son buste, entouré de ceux de célèbres Félibres, se trouvent dans le jardin des Félibres3,N 5. Chaque année, à la fin du printemps s’y déroule les Fêtes félibréennes de Sceaux4.
Œuvre

Jean-Pierre Claris de Florian est particulièrement connu en tant que fabuliste, ses fables étant unanimement considérées comme les meilleures après celles de Jean de La Fontaine. Le critique Dussault (1769-1824) écrit dans ses Annales littéraires : « Tous ceux qui ont fait des fables depuis La Fontaine ont l’air d’avoir bâti de petites huttes sur le modèle et au pied d’un édifice qui s’élève jusqu’aux cieux : la hutte de M. de Florian est construite avec plus d’élégance et de solidité que les autres, et les domine de quelques degrés5. ».

Cent-douze fables de Florian ont été publiées de son vivant et douze de manière posthume. Les morales de certains de ses apologues sont encore citées couramment, comme « Pour vivre heureux, vivons cachés » (Le Grillon), « Chacun son métier, les vaches seront bien gardées » (Le Vacher et le Garde-chasse) ou « L’asile le plus sûr est le sein d’une mère » (La Mère, l’Enfant et les Sarigues). Quant aux expressions « éclairer sa lanterne » ou « rira bien qui rira le dernier », elles sont tirées respectivement des fables Le Singe qui montre la lanterne magique et Les deux Paysans et le Nuage.

Toutefois, il a aussi écrit des pièces de théâtre, des romans, des nouvelles, des contes en prose ou en vers, une traduction très libre du Don Quichotte de Cervantès et de nombreux poèmes dont la plupart ont été mis en musique (plus de deux-cents partitions). La romance la plus connue est Plaisir d’amour, qui figure dans la nouvelle Célestine, mise en musique par Jean Paul Égide Martini.
Ouvrages

(liste non exhaustive)
Fables

(1792).
Recueil de cent fables réparties en cinq livres. [réf. souhaitée]
Théâtre

    Les Deux Billets (1779)
Jeannot et Colin (1780)
Les Jumeaux de Bergame, Le Bon Ménage (1782)

Nouvelles

    Bliombéris, Nouvelle françoise – Pierre, Nouvelle allemande – Célestine, Nouvelle espagnoleN 6 – Sophronime, Nouvelle grecque – Sanche, Nouvelle portugaise – Bathmendi, Nouvelle persanne (1784)6,N 7.
Selmours, Nouvelle angloise – Sélico, Nouvelle africaine – Claudine, Nouvelle savoyarde – Zulbar, Nouvelle indienne – Camiré, Nouvelle américaine – Valérie, Nouvelle italienne (1792)7,N 7.
Rosalba, Nouvelle sicilienne (publiée à titre posthume)8.

Pastorales

    Galatée (imité de la Galatée de Cervantès, 1783)
Numa Pompilius, (roman imité de Télémaque, 1786)
Estelle et Némorin (1788)
Gonzalve de Cordoue (1791) précédé d’une étude Précis historique sur les Maures

Églogues

    Ruth (1784)
Oeuvre couronnée par l’Académie française.
Tobie (1788)

Contes

    Les muses
Le vizir
Inès de Castro

Divers

    Voltaire et le Serf du Mont Jura (1782)
Dialogue en vers entre Voltaire et un paysan, primé par l’Académie française. Le sujet est l’abolition de la servitude dans les domaines du roi.
Eliézer et Nephtali (publication posthume en 1803)
Traduction libre de Don Quichotte (publication posthume en 1798)
Mémoires d’un jeune Espagnol

Articol scris de online-litterature

A ne pas manquer :

  • Une chicane à La Ronde – ACLJUne chicane à La Ronde – ACLJ Une chicane à La Ronde Réalisé par une équipe d’enfants de six ans pour le texte et par des enfants de dix ans pour les illustrations. l’Association pour la Création […]
  • Paul ÉluardPaul Éluard      Air vif (Paul Eluard) Certitude (Paul Eluard) Je t'aime (Paul Eluard) L'amoureuse (Paul Eluard) Liberté (Paul Eluard) poème audio Pablo Picasso (Paul […]
  • Alphonse DaudetAlphonse Daudet  Aphorismes (Alphonse Daudet) Le Petit Chose (Alphonse Daudet) Livre audio Lettres de mon moulin (Alphonse Daudet) Livre audio Tartarin de Tarascon (Alphonse Daudet) - […]
  • Vsevolod GarchineVsevolod Garchine   La Fleur rouge (Vsevolod Garchine) Livre audio Le signal (Vsevolod Garchine) Livre audio  Vsevolod GARCHINE– Le Crapaud et la Rose - Livre audio  Vsevolod […]
  • VirgileVirgile     Georgiques (Virgile) poème audio L'Énéide louvaniste (Virgile - Publius Vergilius Maro) livre audio     Né vers le 15 octobre 70 av. J.-C. […]
  • Mikhaïl LermontovMikhaïl Lermontov Le démon (Mikhaïl Lermontov) Livre audio Un héros de notre temps (Mikhaïl Lermontov) Livre audio    Mikhaïl Iourievitch Lermontov (en russe : Михаил Юрьевич Лермонтов […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: