Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

La Fleur rouge (Vsevolod Garchine) Livre audio

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...


Vsevolod Garchine

Vsevolod Garchine

 

 

Vsevolod Garchine

 

L’œuvre de Garchine n’est pas très imposante : elle consiste en une vingtaine de nouvelles, chacune d’entre elles tenant en un volume. Elles sont imprégnées d’un esprit de compassion et de pitié qui peut évoquer Dostoïevski. Dans Un très bref roman (Очень коротенький роман), il analyse l’infidélité de la femme du héros, infirme. Cette nouvelle fait apparaître la capacité de concentration de Garchine et son talent pour l’ironie lyrique. Ce qu’il n’y avait pas (То, чего не было) et Attalea Princeps sont des fables personnifiant des animaux et des plantes ; cette dernière nouvelle est imprégnée d’un esprit d’ironie tragique. Dans Officier et Serviteur, il apparaît comme un précurseur de Tchekhov ; il s’agit d’un récit remarquablement construit, qui évoque une atmosphère de mélancolie terne et d’ennui dénué de sens.

Sa nouvelle la plus connue et la plus caractéristique est La Fleur rouge (Krasnyï Tsvetok), la première d’une longue série d’œuvres en rapport avec des asiles d’aliénés dans la littérature russe (la suivante par ordre chronologique est celle de Tchekhov, Salle no 6). La sensibilité morbide et nerveuse de Garchine s’y exprime au plus haut degré. C’est l’histoire d’un fou obsédé par le désir de défier et de vaincre le mal dans le monde. Il découvre que tout le mal est contenu dans trois fleurs de pavot qui poussent au milieu du jardin de l’hôpital, et avec une astuce et une ingéniosité infinies il parvient à tromper la vigilance de ses gardiens et à cueillir les fleurs. Il meurt, nerveusement épuisé, mais heureux et certain d’avoir atteint son but. L’atmosphère oppressante de l’asile est rendue avec talent et efficacité. La fin survient comme un soulagement, comme la mort pour un martyr, mais elle recèle aussi l’angoisse d’une ironie amère.

Les nouvelles de Garchine ont été rassemblées sous la forme de trois livres, publiés à Saint-Pétersbourg respectivement en 1885, 1888 et 1891.

A ne pas manquer :

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: