Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Lugio – Edmond Michon

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...


Edmond MichonEdmond Michon – chronique

Lugio était un artisan pâtissier, comme son père l’avait été, et le père de son père. La Sicile, ce pays splendide, cette île volcanique, ce climat méditerranéen, ces villages perdus en montagne, ses traditions, sa culture et son organisation. Elle remontait à des siècles, avait évolué, aujourd’hui était très moderne : la mafia. Lugio payait l’impôt, un impôt toujours plus cher, mais en échange personne ne l’embêtait, ni lui, ni sa femme, ni ses enfants. Quand un membre de sa famille était malade, il était soigné. L’école aussi était gratuite. Sa clientèle lui était assurée. Naturellement, son Protecteur lui demandait parfois des services confidentiels. Son propre fils, parfois, était mis à contribution. Mais comment refuser ! Il finirait une balle dans la tête, sa mère et sa fille seraient des objets sexuels, et son fils finirait comme son père, à moins qu’il puisse rapporter de l’argent dans un trafic d’enfants ! Cette société, ce microcosme avait des traditions inviolables sous peine d’être tué !
Pour résumer, la pauvreté entretenue les satisfaisait car ils se sentaient protégés par leur parrain. Finalement se contenter de peu de choses était en soi satisfaisant. Se contenter de peu de choses, comme une sécurité, comme un don du ciel, comme un argument pour être heureux.
Se poser la question de la dignité, des droits de l’homme, d’une vie où « se contenter de peu » pouvait évoluer ne leur venait même pas à l’esprit. La pauvreté comme un destin, l’illettrisme, la famine parfois, comme une banalité. Se contenter de cela, c’était en somme se condamner à une injustice perpétuelle, à une fracture normale entre le riche et le pauvre, qui, sans que Lugio ne s’en aperçoive, était en fait un gouffre.
Et cette condamnation touche des milliards d’êtres humains. Le malheur, mais pas le bonheur, est universel. Ce gouffre, qui ressemble à une place de village où chacun se tait, le regard fuyant, ignore ce cadavre baignant dans son sang dans cette ruelle. Parmi d’autres milliers de gouffres, face à un système qui compte chaque dollar, chaque euro…peut importe comment il a été obtenu !

Publié par

A ne pas manquer :

  • Ghaniameriem Hadri – Comment peut-on être aussi naïve ?Ghaniameriem Hadri – Comment peut-on être aussi naïve ? Yasmine-14ans-Annaba Algérie Ghaniameriem Hadri - Comment peut-on être aussi naïve ? Bien longtemps cette petite histoire se raconta et se répéta de génération en génération. […]
  • Rêverie (Alfred de Musset)Rêverie (Alfred de Musset)   Alfred de Musset   Quand le paysan sème, et qu'il creuse la terre, Il ne voit que son grain, ses bœufs et son sillon. - La nature en silence accomplit […]
  • Anton TchekhovAnton Tchekhov   L’Étudiant (Anton Tchekhov) Anton TCHEKHOV– Ma Femme - Livre audio Anton TCHEKHOV – Valet de chambre, récit d’un terroriste - Livre audio Anton TCHEKHOV– L’Allumette […]
  • Cet homme – Edmond MichonCet homme – Edmond Michon Edmond Michon - chronique Cet homme déchargeaient ses caisses de poissons, la criée était comble, la nuit à l’horizon pointait. L’aube se levait. La pointeuse fit un bruit sec, […]
  • Paul Verlaine – Mon rêve familier – poème audioPaul Verlaine – Mon rêve familier – poème audio   Paul Verlaine Mon rêve familier Lu par Gilles-Claude Thériault Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui […]
  • Elle marche dans sa beauté (Lord Byron)Elle marche dans sa beauté (Lord Byron)     Lord Byron   I. Elle marche dans sa beauté, semblable à la nuit des climats sans nuages et des cieux étoilés ; tout ce qu’ont de plus beau la […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: