Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Ma vie d’enfant (Maxime Gorki)

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

EN: Frédéric NIETZSCHE, Beyond Good and Evil (EN) Friedrich Nietzsche, Thus Spake Zarathustra: A Book for All and None (EN) Friedrich Nietzsche, Ecce ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Marcel Proust, A la recherche du temps perdu

Marcel Proust À la recherche du temps perdu - Litterature audio.com    L'Œuvre Intégrale / Durée : 145 heures Du Côté De Chez ...

En savoir plus...


Maxime Gorki

Maxime Gorki

 

 

Maxime Gorki

 

MÉMOIRES AUTOBIOGRAPHIQUES

TRADUIT DU RUSSE D’APRÈS LE MANUSCRIT

PAR SERGE PERSKY

COLLECTION NOUVELLE
CALMANN-LÉVY, Éditeurs

AVANT-PROPOS

Par ses ouvrages antérieurs, on a pu se faire une idée, à peu près exacte, de la vie tourmentée, douloureuse, féconde que mena, dès l’adolescence, le grand romancier russe.

Tour à tour marmiton, boulanger, vagabond, débardeur, pèlerin, Maxime Gorki (de son vrai nom Alexis Pechkof) a connu tous les mondes, côtoyé toutes les misères, subi toutes les privations, frôlé toutes les laideurs et senti toutes les beautés, jusqu’au jour où, désespéré, à vingt ans, il se tira dans la poitrine cette balle qui lui troua le poumon gauche, le laissant incurablement malade pour le reste de ses jours.

Ce furent ensuite les liaisons avec de pauvres étudiants, avec ceux qui « se nourrissent, selon le mot de Turguenief, de privations physiques et de souffrances morales », ce furent enfin des années d’étude ardente, les premiers essais, la notoriété, la grande, l’universelle gloire.

Tout cela, avons-nous dit, nous le savions sinon en détails, au moins en partie, par les œuvres où Gorki s’est mis en scène lui-même et qui reflètent, sous les couleurs les plus variées, les différents milieux dans lesquels il a vécu.

Mais les années de son enfance restaient impénétrables et comme ensevelies dans une sorte de brume mystérieuse et troublante.

Souvent, cependant, les admirateurs, les amis avaient supplié l’écrivain de leur faire quelques confidences. Ils voulaient savoir par quelle série d’épreuves cette âme était passée ; comment s’était formé cet autodidacte génial, à la fois tendre et violent, doux et révolté.

Gorki s’était toujours montré rebelle à ces curiosités. Trop de souvenirs pénibles l’étreignaient à évoquer ces heures lointaines, à mettre à nu tant de misères morales, à dévoiler tant de brutalités, à raviver tant de blessures encore saignantes.

Patiemment, durant des années, les amis revinrent à la charge et Gorki céda.

En hiver 1913, à Capri, gravement malade, appréhendant même une issue fatale, il se résolut à exhumer du passé les souvenirs dormant sous la cendre des ans et à écrire ces mémoires, qui reconstituent la première partie, tout à fait ignorée, de sa vie.

*
La connaissance de cette existence d’enfant, de cette petite âme si sensible, en butte aux brutalités d’une tyrannique organisation sociale, éclaire merveilleusement la figure du romancier, explique son inlassable amour de la liberté et de la justice, ainsi que sa foi inébranlable en une régénération russe : amour et foi qui ont fait de sa vie d’homme et d’écrivain un apostolat et un sacerdoce.

Aucune lecture n’est plus émouvante à l’heure actuelle que le récit de cette formation initiale d’une âme de révolutionnaire russe.

SERGE PERSKI.

Articol scris de online-litterature

A ne pas manquer :

  • Les pauvres gens (Fyodor Dostoïevski) Livre audioLes pauvres gens (Fyodor Dostoïevski) Livre audio       Fyodor Dostoïevski   Les Pauvres Gens (Бедные люди) est le premier roman de l'écrivain russe Fiodor Dostoïevski, qui commence à l'écrire […]
  • Premier amour (Ivan Tourgueniev) Livre audioPremier amour (Ivan Tourgueniev) Livre audio     Ivan Tourgueniev   Premier Amour (Первая любовь) est une nouvelle d'Ivan Tourgueniev. Commencée au début de 1860, l'œuvre est achevée le 10/22 mars […]
  • Les Âmes Mortes – Nikolaï GogolLes Âmes Mortes – Nikolaï Gogol     Nikolaï Gogol   Les Âmes mortes (publié originellement avec le sur-titre Les Aventures de Tchitchikov et le sous-titre Poème) est un roman de Nicolas […]
  • Les Consolations (Sainte-Beuve)Les Consolations (Sainte-Beuve) Sainte-Beuve VII SONNET L’autre nuit, je veillais dans mon lit sans lumière, Et la verve en mon sein à flots silencieux S’amassait, quand soudain, frappant du pied les […]
  • Le malheur (Alfred de Vigny)Le malheur (Alfred de Vigny)     Alfred de Vigny   Suivi du Suicide impie, A travers les pâles cités, Le Malheur rôde, il nous épie, Prés de nos seuils épouvantés. Alors […]
  • Le meilleur moment des amours (Sully Prudhomme)Le meilleur moment des amours (Sully Prudhomme)   Sully Prudhomme   Le meilleur moment des amours N'est pas quand on a dit : « Je t'aime. » Il est dans le silence même À demi rompu tous les jours […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: