Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Ouarda Baziz Cherifi – Les corbeaux nauséabonds

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...


Ouarda Baziz CherifiOuarda Baziz Cherifi

Les corbeaux nauséabonds,

Que ceux qui m’ont enterrée vivante s’assurent de ma mort car la pauvre personne qu’ils ont abusée est bien morte.
Que ceux qui m’ont déchirée, comme un chiffon vulgaire, sachent que la femme que je suis devenue est plus forte.
Que ceux qui m’ont lacérée de leurs lames aiguisées, comprennent que ne plus jamais, ils ne me lacéreront de telle sorte.
Désormais, seuls les partisans du respect de ma vie, rentrent.
Que les artisans de mes tracas, se lèvent et prennent la porte.
Désormais, tous les diseurs de mensonges et les faiseurs de troubles, seront bannis de mon âme à qui ils ne feront plus de remords.
Désormais, tous les esprits étranges, qui ne font que prendre, sans jamais donner, iront se morfondre sur leur lit de mort.
Que ceux qui m’ont sucée jusqu’aux os, aillent chercher d’autres proies et d’autres poules aux œufs d’or.
Que ceux qui m’ont laissée agoniser dans ma souffrance, sachent qu’un miracle a changé mon sort.
Que tous ces corbeaux nauséabonds qui attendaient ma fin, aillent chasser sur d’autres ports.
Désormais, je m’en vais naitre de mes cendres et c’est sur un feu de braises, que ma naïveté dort.
Car aujourd’hui, je suis avertie et j’arrive à survivre de leurs manigances,chaque jour, un peu plus fort.
Car aujourd’hui, je démarre une nouvelle vie, pour vivre enfin en puisant dans mes trésors.
Ces trésors, enfouis en moi, depuis toujours et que je porte en moi, aujourd’hui encore!
La vie est belle, malgré ses soubresauts et moi je le sais, je le sens et je veux la savourer car elle m’offre ma part d’existence.
Je vais donc la respecter et l’habiller de mon plus beau regard.
La vivre est mon droit et ma priorité en attendant de la quitter, le jour de ma mort!

Ouarda Baziz Cherifi, tous droits réservés

Publié par

A ne pas manquer :

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: