Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Poèmes (Michelangelo Buonarroti)

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you

Marcel Proust, A la recherche du temps perdu

Marcel Proust À la recherche du temps perdu - Litterature audio.com    L'Œuvre Intégrale / Durée : 145 heures Du Côté De Chez ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

EN: Frédéric NIETZSCHE, Beyond Good and Evil (EN) Friedrich Nietzsche, Thus Spake Zarathustra: A Book for All and None (EN) Friedrich Nietzsche, Ecce ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...


Michel-Ange (Michelangelo Buonarroti)

Michel-Ange (Michelangelo Buonarroti)

 

Michelangelo Buonarroti, le poète

 

Tout le monde connait la Création d’Adam – Chapelle Sixtine, Vatican, par Michelangelo Buonarroti, mais je veux vous presenter Michelangelo le poète qui a évoqué la douleur sans fin à travers l’art: la condamnation de l’âme éternelle à la prison du corps passant, l’effort de son ascension sur la temporalité, vers la source de toute existence; âme orageuse, sensible, pétri entre le chagrin et l’émotion, un sentiment d’utilité et de la futilité, la ferveur et le pessimisme ……
De sa soif de sublime et d’harmonie absolue, j’ai traduit quelques versets:

Est-il possible de ne plus m’appartenir?
Oh, Seigneur, Seigneur, Seigneur,
qui peut me faire sortir de moi
et de plus près, qui peut plus sur mon coeur,
plus que moi-même?
Oh, Seigneur, Seigneur, Seigneur,
sans me toucher, qui passe
par mes yeux, dans ce cœur trop brûlé?
Amour, qu’est-ce qu’il se passe
sur cette voie retournée
et qui, en trop serré lieu, a commencé à croître?
Et si, un jour, il va même déborder?

Comment osez-je donc vivre
quand au départ
je ne peux plus avoir ton aide et ta présence?
Oh, larmes, soupirs en vain
qui vous ont suivi dans la hauteur,
pour vous montrer, fortement,
ma proche mort, aussi que mon tourment! …
mais s’il est vrai que par l’absence
vous allez m’oublier, moi et mon chagrin,
prenez mon cœur: il n’est plus le mien.

A ne pas manquer :

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: