Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Quand la tolérance n’a pas de limite- Wolf Gorbatchèv Oscar

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...


Wolf Gorbatchèv Oscar

Wolf Gorbatchèv Oscar

Wolf Gorbatchèv Oscarchronique

Depuis quelques temps, l’homme se veut un ambassadeur de la tolérance espérant pouvoir poser la base pour un monde plus juste. Malgré ses innombrables efforts, le monde tarde d’être ce paradis où l’on pourrait vivre en paix, loin de la violence, de la guerre et de la barbarie. Alors, où est la pierre d’achoppement nous empêchant de triompher ? Les parents sont les premiers à inculquer aux enfants les maximes de la tolérance. Ces derniers, le plus souvent, ne fixe pas de limite à la tolérance. Est-ce vraiment la bonne méthode ? Ne compromettent-ils pas inconsciemment l’avenir de l’humanité ?
Supposons que dans une famille un enfant ait l’habitude de voler les affaires des autres. Après quelques tentatives infructueuses pour l’aider, les parents renoncent en prétextant qu’ils ne peuvent rien et qu’ils doivent le tolérer car cela est enraciné en lui. Qu’adviendra-t-il de cet enfant ? Le refus de combattre un mal est la meilleure façon de le légaliser. Il grandira avec la ferme conviction que ce qu’il fait est bien. Bientôt, il visera les voisins avant de penser aux institutions et nul ne pourra l’arrêter car il aura atteint le point de non-retour. Si par exemple, dans notre entourage, on voit quelqu’un menant une vie qui risque d’être néfaste dans le futur pour le pays, rendons-nous service à la société en fermant les yeux au nom de la tolérance ? Ne devrions-nous pas, avec tact, essayer de le raisonner jusqu’à ce qu’il se rend compte qu’il est sur une mauvaise voie ?
Malheureusement, nous avons la fâcheuse tendance de refouler nos valeurs pour plaire aux autres, de jeter dans une poubelle le bien au détriment de l’acceptable, de supporter le mal afin de préserver quelqu’un ou quelque chose qui nous est cher. Nous détestons l’hypocrisie, alors que nous sommes tous des hypocrites. Nous savons bien que l’avenir de la planète dépend de nos actes. Pourtant, nous posons, chaque jour, les fondements de l’écroulement de l’humanité en prônant une tolérance contaminée par une fausse interprétation de la liberté ou une utilisation arbitraire de cette dernière.
La limite de la tolérance c’est le bien. Tant que l’on s’acharne à croire qu’on peut tout accepter au nom de la tolérance, on ne pourra jamais venir à bout des plaies ravageant notre planète. Agissons, pendant qu’il est encore temps, car nous avançons à une vitesse phénoménale vers le point de non-retour. Quand la tolérance n’a pas de limite, les prisons sont les bénéficiaires puisqu’elles hébergent de plus en plus de personne ; la société est la plus grande victime car l’augmentation de la barbarie fait pleuvoir le sang dans tous les couloirs et les cadavres servent de décor dans les rues, les forces de l’ordre ont plus de difficulté à protéger et servir la population, la peur s’empare des hommes et les guide dans une vie pleine d’inquiétude, pleine de stress… nous n’avons pas le droit de renoncer sans oser car il n’est jamais trop tard pour changer le cour de notre histoire. Le temps nous offre toujours des opportunités pour réparer nos erreurs, c’est à nous d’ouvrir nos yeux avant qu’il ne soit trop tard.
La tolérance n’est pas parfaite, nous devrions l’exploiter dans l’intérêt de l’humanité. Peut-être que, dans les années à venir, nous aurons le bonheur de voir briller l’aube d’une nouvelle génération d’humain pratiquant la justice, collaborant pour que la paix puisse enfin atterrir jusqu’au bout de la terre.

Publié par

 

A ne pas manquer :

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: