Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Tayeb Herchi

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...


Tayeb Herchi

Tayeb Herchi

Tayeb Herchi

Herchi Tayeb né à Dernaya _ Kasserine de nationalité tunisienne; il a publié 3 livres en france (l histoire des chagrins+le miroir des absents+les paroles de l’amour).

L’âme de l’espoir

Envie de vivre comme les autres
La paix et la tendresse ni contre
Envie de chercher mes belles paroles
La dignité et la justice éternelle
Envie de réveiller la chance
Et de barrer le moi et la différence
De négliger la peine à distance
Envie d’un superbe appui
Pour modérer ma solitude détenue
Dans cette vague pensée indéfinie
Envie d’offrir le simple sourire
Pour ceux qui me poussent à écrire
Pour ceux qui ne savent jamais rire
Pardon les coeurs c’était toujours dur
D’envisager la saison pour leur plaisir
Envie de serrer leur angoisse
Et d’effacer cette poussière et les traces
Ou d’écouler l’encre de la plume pour renouveler
L’insupportable espace…

Les rêves d’un africain

Une vérité perdue…
Depuis la découverte de plusieurs statuts
Et dès que nous étions punis
Par les fausses vues…
N’est ce pas la vérité…?
Tout me semblait un espoir déchu
Et ne jamais chercher le goût de son fruit
Ou attendre le bien de ses pluies
Imitant par déviation de mon automne s’est dû
Décollant avec ses feuilles rebondies
N’est ce pas ma vérité…?
Lesquels de mes choix seront résolus…?
…..des sourires mortels sortaient…
Lorsque je me portais comme une copie
Avec les doutes de détresse sus…
Tout est allé loin de ma vie…
Et même cette réalité était par excellence déçue
Par évidence je n’ai rien pu…?
Et la vérité s’approchait d’une autre revue
Je le répète ;ils sont tous hors l’inclus …
Dès que je serrais mes fleurs des ténèbres se sont réunies
À travers une piste assez loin d’être vue…
Je récupérais mes moments sans annonce et malgré l’exclu
Je passais dans le temps comme une feuille détenue…

L’africain fidèle

Mon beau continent innocent
La terre qui nous serre depuis longtemps
Avec amour et tant de raisons
Titre de l’âme appréciant les océans
C’était l’Afrique pour de bon
Une jungle portrait noir assez différent
Ou c’était la belle image qui prétendait le temps
Voilà ton soleil se couchait …
Sur tes maux et comme avant…
Misères ,famine et d’autre part des menaçants
Guerres et massacres malgré le reste aux prisons
Souffrance ; larmes et l’absence des soutiens
Ma bel Afrique,l’empire des fidèles
L’espoir des pauvres sous tes ailes…
Et la rime de tous les cadavres mortels
Ma belle Afrique …
Lesquels de tes maux étaient temporels…
Tout à fait l’acte précède le manuel
Et que ton amour restera éternel

L’afrique rêveuse

Cerné par mes rêves
Touché par l’impureté de la vie
Et d’autre part contestable ou bien déçu
Pour cette terre précieuse …
Pour ma belle afrique malheureuse qui porte ses blessures
Au profond d’une histoire silencieuse…
Envie de te serrer pendant les nuits
Et entre mes phrases amoureuses
À toi la fortune malgré la chance
Malgré le mal qui se relance
Pour cette terre rêveuse durant les siècles
Je priais les fleurs et jamais le contre
Le bonheur et la tolérance de tous les ancêtres
La paix partagée avec tous les êtres…
Et l’enfer pour ceux qui étaient traîtres
Réveille toi ma chérie et suis ma montre
Demain je chanterai ton amour pour les uns et les autres…

Tayeb Herchi, tous droits réservés

Publié par

A ne pas manquer :

  • Aux jeunes poètes (Pierre Albert-Birot)Aux jeunes poètes (Pierre Albert-Birot)   Pierre Albert-Birot   Poème genre didactique Pour faire un poème Pardonnez moi ce pléonasme Il suffit de ce promener Quelque fois sans […]
  • La Comédie humaine-Avant-Propos (Balzac) – Livre audioLa Comédie humaine-Avant-Propos (Balzac) – Livre audio     Balzac   Avant-Propos de La Comédie humaine Extrait En donnant à une œuvre entreprise depuis bientôt treize ans, le titre de La Comédie humaine, […]
  • 1er janvier (Victor Hugo)1er janvier (Victor Hugo)   Victor Hugo   Enfant, on vous dira plus tard que le grand-père Vous adorait ; qu'il fit de son mieux sur la terre, Qu'il eut fort peu de joie et beaucoup […]
  • Noé BeaubrunNoé Beaubrun Noé Beaubrun Je suis Noé Beaubrun, né le 9 mars 1989 à Port-au-Prince dans la capitale d'Haïti. Je suis né d'une famille de 5 enfants dont je suis le cadet. Je fais mes études […]
  • Nostalgie – Ouarda Baziz CherifiNostalgie – Ouarda Baziz Cherifi  Ouarda Baziz Cherifi Chronique d'Algérie   Nostalgie Je me souviens. Je me souviens que dans ma jeunesse , les hommes brillaient par leurs idées et les femmes n'avaient pas […]
  • Fragmentarium de Valeriu BUTULESCU – suite 4Fragmentarium de Valeriu BUTULESCU – suite 4 Retour, page 1 301 On peut prouver que le blanc est noir. Mais il faut porter une vaste bibliographie. 302 Je suis mon seul patron. Mais ni de moi même, je n'écoute pas […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: