Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Wolf Gorbatchèv Oscar

| 94 Comentarii

Read similar posts recommended for you
A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...


Wolf Gorbatchèv Oscar

Wolf Gorbatchèv Oscar

 Wolf Gorbatchèv Oscar – Chroniqueur de Haïti

*

Lire e-book en ligne ici

 *

Seul, l’espoir ne peut sauver le monde
Tant de soupir paralyse la vie
Tant de colère gronde
Dans les cœurs assujettis

Seul, l’espoir ne peut vaincre le temps
Tant de rêve en quarantaine
Guettant le bon moment
Tant d’issue pourtant on peine

Seul, l’espoir finira dans la tombe
Avant le premier chant du coq
Il sera écrasé par un bloc
Lancé par nos humeurs sombres

Seul, l’espoir est un orphelin
Gémissant sous le poids des déceptions
Il erre en vain
Sans penser à la révolution

Seul, l’espoir ne peut s’épanouir
Dans cet univers peuplé de haine
Où l’on décapite les sourires
L’aube sera tuée par les peines

Seul, l’espoir n’est rien
Les épreuves le manipule
En mal ou en bien
Pour que l’on capitule

Seul, l’espoir n’a pas de souffle de vie
Pour nous pousser vers la cime
Et nous faire goûter le sublime
Malgré tant de souci

*

Wolf Gorbatchèv Oscar – Les naufragés

Au milieu du trépas
On mesure la valeur de la vie
Le malheur ne s’annonce pas
Il s’immisce et nous lie
Des clandestins optimistes
Se faufilent entre les vagues de la mer
Là-bas, il y a de bonnes pistes
Pourquoi pourrir dans la misère  En savoir plus…

*

Wolf Gorbatchèv Oscar – Ô doux remords

Ô doux remords, vois comme mon cœur se noie
Les vagues de maladies éperonnent mon trépas
Comme un boa qui étouffe sa proie
Ma paix s’éteint, renonçant au combat
Heures funestes où les pensées s’agitent
Quand le présent est là, sous l’emprise du doute
Quand le découragement met la foi en déroute  En savoir plus…

*

Wolf Gorbatchèv Oscar – Le passé

Le passé est fumé, balayé par le vent
Dans le cycle de la vie
Il surgit sans crier gare au temps
Pour surprendre le bonheur dans notre lit

En savoir plus…

***

Wolf Gorbatchèv Oscar – À travers

À travers
À travers les volcans, les funestes passions
Je grimpe sur les cordes de son cœur flétri
Pour déposer un parfum d’affection
À travers la tristesse, son sourire dépéri …

En savoir plus…

***

Quand la tolérance n’a pas de limite- Wolf Gorbatchèv Oscar – chronique

Depuis quelques temps, l’homme se veut un ambassadeur de la tolérance espérant pouvoir poser la base pour un monde plus juste. Malgré ses innombrables efforts, le monde tarde d’être ce paradis où l’on pourrait vivre en paix, loin de la violence, de la guerre et de la barbarie. Alors, où est la pierre d’achoppement nous empêchant de triompher ? Les parents sont les premiers à inculquer aux enfants les maximes de la tolérance. Ces derniers, le plus souvent, ne fixe pas de limite à la tolérance. Est-ce vraiment la bonne méthode ? Ne compromettent-ils pas inconsciemment l’avenir de l’humanité ? En savoir plus…

***

À ceux qui… – Wolf Gorbatchèv Oscar

À ceux qui…
À ceux qui m’ont aidé
À piétiner mes jours funèbres
À voltiger dans les ténèbres
Et vaincre mes calamités

En savoir plus…

***

Wolf Gorbatchèv Oscar – chroniqueJusqu’où va la galanterie ?

Un séducteur ne maîtrisant pas les caprices de la galanterie est un oiseau ignorant comment utiliser ses ailes. Ces dernières années on a vu s’épanouir au sein de notre société une génération d’homme maniant machiavéliquement la galanterie afin de réaliser un but: séduire les femmes. La recette pour y parvenir se diffère mais les résultats sont les mêmes. Les femmes ne font rien pour freiner ces hommes, au contraire elles les encouragent.
La galanterie joue souvent le rôle d’intermédiaire entre l’humain et l’amour. Avant de réveiller l’amour sommeillant dans le cœur de quelqu’un, on s’efforce de se montrer galant car la beauté physique est insuffisante pour capter l’attention du cœur.
En savoir plus…

***

Wolf Gorbatchèv Oscar – Le paysan

Le soleil se hisse sur les montagnes
Chassant pour les nuages le voile ténébreux
La nature bâille
S’agitent les océans heureux

En savoir plus…

***

Wolf Gorbatchèv Oscar- L’argent et la hiérarchie familiale- Chronique
Le benjamin d’une famille passera pour l’aîné s’il est plus fortuné que les autres. On respecte l’argent beaucoup plus que son propriétaire dans notre pays, c’est lui qui détient le pouvoir de monter le grade de quelqu’un. Pas étonnant de voir tant d’acharnement pour l’acquérir puisque sans argent pas de respect.
Je me souviens avoir été témoin d’une scène dans laquelle les parents devraient sanctionner un enfant pour avoir offensé son grand frère. Au lieu de cela, ils se sont contentés d’un soupir comme c’est l’unique solution qui existait.
En savoir plus…

***

Wolf Gorbatchèv Oscar- Le goût du plaisir-chronique

Le plaisir est l’un des plus puissants outils de zombification qui existe au monde. Il est comme la boue dans les yeux d’un humain l’empêchant de voir la réalité autour de lui. Je ne saurai préciser avec exactitude l’origine du goût du plaisir chez notre peuple mais il est évident qu’il ne date pas d’hier. Si on se fie à l’histoire, les indiens étaient les premiers habitants de l’île. Ils organisaient autrefois des cérémonies de vodou et les prêtres dirigeant ces cérémonies s’appelaient Butios. À l’époque la poésie avait une grande place et les poètes indiens portaient le nom de Sambas dont le plus réputé était une femme : Anacaona. L’esclavage n’a pu abolir le goût du plaisir. Les esclaves organisaient des réunions clandestines pour partager leur misère. Le culte du vodou les rapprochait. Ils se tournaient vers les chants et la danse pour alléger le joug de l’esclavage. En savoir plus…

***

Wolf Gorbatchèv Oscar-Doctorat en mensongechronique

Le politicien est détenteur d’un doctorat en mensonge. Il manie, avec art, la tromperie. Il peut acheter l’image d’un saint et induire en erreur le plus perspicace des hommes. Il excelle dans l’art de convaincre. Donne-lui tes oreilles et il gagnera ton cœur.
À l’approche des élections il organise des campagnes. Il use du langage du peuple sans scrupule pour obtenir leur approbation. Il se présente toujours comme l’homme idéal, celui qui veut et qui va changer la situation. En savoir plus…

***

Wolf Gorbatchèv Oscar – La nouvelle mode- Chronique

Il appert que chaque jour est un jour de carnaval vu le nombre de personne déguisées que l’on croise dans les rues, les unes plus sophistiquées que les autres. Les vieillards sont souvent choqués et vexés de voir tant d’artifice.
Nos femmes portent des jupes si courtes qu’elles n’osent baisser pour ramasser leur bourse, si elle tombe par terre, de peur de dévoiler la ville sainte au-dessous de leur jupe. Quant à nos hommes, ils n’ont plus besoin de ceinturon. Ils portent leurs pantalons quasiment sur leurs genoux. Ces pantalons sont si étroits qu’ils se déchirent si l’homme tente de s’accroupir. C’est vraiment marrant d’assister à un tel spectacle, surtout lorsqu’il doit se déshabiller. Il faut que quelqu’un l’aide à l’enlever. En savoir plus…

***

Quand les ONG sont des fantômes – Wolf Gorbatchèv Oscar – Chronique

Les ONG (organisations non gouvernementales) poussent sur notre sol comme les herbes sur une terre fertile. Ils ont à peu près la même mission : aider et contribuer au développement du pays. On dira que je suis pessimiste mais sans un microscope on aura du mal à voir leur touche sur la société.
Peut-être devraient-ils m’expliquer leur point de vue sur le développement car j’ai l’impression que pour eux le développement c’est : distribuer quelques produits alimentaires aux plus démunis en invitant les médias à diffuser l’événement, proposer de beaux projets, organiser des campagnes de sensibilisation. En savoir plus…

***

Pourquoi tant de tsunami familial dans le monde ? – Wolf Gorbatchèv Oscar – Chronique

Quand un problème surgit dans la vie des couples modernes la première solution qui effleure leur esprit c’est le divorce. C’est l’une des plus grandes sources de tristesse dans le monde des amoureux. Pourquoi certains mariages durent tandis que d’autres s’effondrent après une semaine ? Le problème : on ne voit jamais les défauts avec les yeux de l’amour. Partager la vie de quelqu’un est une entreprise difficile. Avant le mariage, on peut fermer les yeux sur les défauts mais quand on cohabite les défauts ne resteront éternellement dans leur tombe. Ils surgiront au moment où l’on s’attendait le moins… En savoir plus…

***

Du sein des angoisses j’ai appelé.

Sourd à mes appels tu nous a quitté. Mon âme s’est brisée, mes jours se sont éteints. scéllée dans un sac est ma trahison. Je suis entré dans le train du chagrin. Dois-je te haïr ou t’accorder mon pardon? Mes pas me dirigent vers le cimetière. Je m’allonge dans les poussières. Orphelin, j’attends ma couronne. La misère m’a hissé sur son trône. Du sein des angoisses j’ai appelé. La solitude a répondu. Elle m’a offert ses bras comme foyer. Elle a proposé de m’adopter. sans reflechis j’ai accepté. ma mémoire m’a torturé. J’ai pris la fuite pour m’échapper. Dans les grottes elle vient me tourmenter.Ressassant à chaque fois le passé.Du sein des angoisses j’ai appelé. La consolation m’a ridiculisé. Ma vie est un bouillon de tristesse, que j’ai du mal à digerer. Assis sur la chaise de la détresse. Le bonheur menotté. M’évader est un grand besoin. Le plus grand mal dans la vie c’est d’être orphelin.

***

Petit frère j’ai échoué. Crois moi j’ai tout éssayé. Le verdict est tombé, tu finiras à l’orphelinat. Je suis un raté, je perds mes droits. Maman est morte, j’ai promis de te protéger. Ça fait longtemps que je cherche un emploi. J’ai connu des refus, je ne suis pas diplômé. Je refusais les armes, je gardais la foi. Aujourd’hui la misère nous a séparé. Petit frère je suis un nul, j’ai échoué. Ils sont venus, ils étaient armés. J’ai lutté mais ils m’ont maitrisé. Ils m’ont même attaché. Indifferent à mes cris, ils t’ont emmené. Ils n’ont pas dit où ils t’emmenaient. Derrière la voiture je courais. Te voyant m’éloigner à chaque seconde. Je trébuchais et j’ai pas vu leur direction. Comme un fou, je courais dans les rues. J’ai cherché dans toutes les directions. C’est fini! tu m’a été ravi. ô thanatos, où es-tu? Pourquoi m’as-tu laissé voir ce crime? Pourquoi n’as-tu pas agis? J’ai échoué, à quoi bon de rester sur terre? ô pauvreté, je n’avais que mon frère. ô ciel, écrabouille moi! ô voiture, écrase moi!ô serpent, étouffe moi! Achève mes échecs pour une fois.J’en ai marre de ce monde sauvage. J’ai plus de courage. Rends moi mon petit frère!Est ce justice que de me jetter dans la peine? Peut-il être heureux sans son frère? Ma vie est déjà remplit de peine. pitié, rends moi mon frère!

***

L’homme a trouvé la clé du mal. Depuis, l’humanité connait des jours fatals. L’épanouissement de la guerre. Le sang qui arrose la terre. Plus d’investissement dans les armes. Une plus grande récolte de larmes. Dame insécurité circule partout. Elle s’amuse à nous rendre fou. Elle laisse la peur sur son chemin. Monsieur kidnapping dicte ses lois. Grand dictacteur et seigneur de nos chagrins. Il outrepasse ses droits.Il s’allie à son cousin : le terroriste. prétendant qu’il se bat pour la justice. Un discours factice! Maître viol est son conseillé. son organisatiion s’étend dans les quartiers. Par la force, il capture les femmes. Les humiliant de manière infâme. L’homme a trouvé la clé du mal. Depuis, la terre est paralysée. Le sol souffre d’infertilité. Les arbres sont renversés. Les animaux sont maltraités. Des espèces sont menacées. L’air est infecté.

***

Dans ton nid d’amour je serai poussin, tu me feras oublier que j’étais orphelin. Tes bras comme des ailes m’envelopperont, ils seront mon refuge contre les malfinis. Un abri contre les typhons de la vie. Sur ta douceur je me reposerai, pour tronconner mes souffrances. Tu es celle qui stoppera mon errance. Avec moi tu partageras ta contrée. Tu seras le couplet de ma chanson. Tu es la genèse de mon printemps. Mon coeur fleurit et produit des fruits, qu’on dégusteras ensemble chaque nuit. Ton sourire est un étang, ou je plonge quand je suis triste. Pour fortifier mon ame meurtrie, sous le poids des soucis. Près de toi j’existe. Tu es l’ange de mon bonheur, la gardienne de ma joie. Dirige bien mes pas. Protège moi des malfaiteurs. Défends moi dans les combats. Conduis moi vers la victoire. Ma plume parlera de ta gloire, je t’aime la vie, reste avec moi.

 

Publié par

A ne pas manquer :

94 Comentarii

  1. Quand l’amour bourgeonne
    Quand l’amour bourgeonne
    On voit le monde autrement
    On n’a plus peur des tourments
    On saisit la valeur du temps
    Quand l’amour bourgeonne
    On est heureux pour chaque instant
    On vit à tout moment
    On élabore de nouveau plan
    Quand l’amour bourgeonne
    Les nuages n’ont plus de raison d’être gris
    La mer cri
    Les baisers tombent sous la pluie
    Quand l’amour bourgeonne
    L’esprit trouve un lit
    Pour s’évader de l’ennui
    Même si la nuit n’est pas de son avis
    Quand l’amour bourgeonne
    La vieillesse n’est qu’une illusion
    Sous les bourrasques de la passion
    Les sentiments commencent leur ascension
    Quand l’amour bourgeonne
    On voyage sans avion
    Dans le parc d’attraction
    Des sensations qui transcendent avec la fiction

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: