Poesis

Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Zoran Savic

| 0 Comentarii

Read similar posts recommended for you
Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le Crépuscule Des Idoles - Livre audio Morale d’étoiles NIETZSCHE ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

  Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix France/Suisse, le ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - Marcel Proust 2. Deuxième ...

En savoir plus...

Concours

Concours

 Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant une année, jusqu’au 22 avril 2016, nous ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

       « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig van Beethoven ...

En savoir plus...

Fiodor Dostoievski – L’Idiot

Fiodor Dostoievski - L'Idiot

  Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par online-litterature  

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...


Zoran Savic

Zoran Savic

Zoran Savic

Zoran Savic, le romantisme tranquille…

Artiste maintes fois primé, Zoran Savic exprime ses sentiments à la palette et au pinceau. Peintre installé depuis 1978, Zoran affiche un cursus artistique sans fautes.

• Art abstrait et peinture flamande
De l’école yougoslave des beaux-arts qu’il fréquenta, dans sa jeunesse, à l’école de Tours, plus technique, il explore sa passion à travers le dessin abstrait à l’encre de Chine (étude d’équilibre de traits mobiles) et la peinture flamande, dont il s’approprie la touche et les teintes.
Organisé et méticuleux, il travaille par cycles de 3 ans puis consacre une année à l’exposition.
Sollicité par les salons régionaux et nationaux, il exprime sa sensibilité à
travers les toiles spontanées, les commandes spéciales et les fresques murales qu’il réalise pour des particuliers ou des restaurateurs.

• Peintre et poète
Zoran s’est également illustré comme poète. En 1986, il est publié dans « Les horizons », oeuvre littéraire collective. L’art est, pour lui, un véritable vecteur de communication entre les hommes et c’est dans sa relation avec la nature qu’il puise son inspiration. Il explique: « J’ai volé au ciel ses nuances pour les inscrire sur la toile, à l’eau et au soleil, leur lumière… ».

• Commandes et sur-mesure
Vrai romantique, Zoran suggère ses émotions et celles des autres par la couleur. Il travaille à la commande et réalise des portraits (hommes, animaux, groupes), des scènes de campagne, « de visu » ou sur photos.
Zoran Savic, c’est aussi quelques 500 toiles primées ces dernières années.

• Zoran Savic en quelques dates…
1978 Prix Lefranc Bourgeois
Grand Prix de la Palette ridelloise
1980 Prix de la Ville d’Azay le Rideau
1984 Second Prix du public de la Ville de Tours Sainte Radegonde
1985 Prix de la Ville de Joué les Tours
Prix du Conseil Régional de la Ville de Chambray les Tours

***

L’ ÉTERNITÉ

Aborder la mort,
Par quel côté ?
Dans les ombres
ou dans les plaisirs loufoques.

Et là- haut,
dans l’espace noir
un froid glacial règne.
Entre les planètes et les étoiles
renouvelant la vie dans le feu
et la poussière.

Sur les arches d’un pont
la vie s’attache avec une corde
très fine qui se casse.

La prière au bout de ce fil
pendue par la promesse.
Une minute encore
qui se mêle et qui
progresse vers l’éternité
dans la douleur et la détresse.

En bas l’âme sentinelle
trébuche avec les pas
d’un mortel.

Entre le vide et la terre
Les satins noirs couvrent la vie
le rêve ou l’envie.
Encore une minute de vie.
Et puis, le voyage
promis vers l’espace
noir ,sombre et vide.

Enfin des larmes
et le chagrin
dans la mer allée
Mélangée au soleil.

De communs élans
de mémoire de ma genèse
du printemps à l’hiver
La vie, de ses ailes, vole très haut
par beau temps.

Et l’amour dans toute
sa splendeur ignore
les dernières minutes ne gardant pour
vivre que les heures.

Nul n’orientera
la misère et la dégradation.
Seuls les champs de coquelicot
et de blé mur.

Zoran Savic

***

MYSTÈRE

En haut du talus de la vie
Les anges bondissent dans
un ciel d’azur.
bousculent les étoiles
dans leurs robes de fer et de poussière.

Le feu touche les seins nus.
Les bouts se transforment
en une source nourricière.

Sur le parchemin vieilli
Pas de couleur
Que les ombres de la vie.

Le coq dans sa basse-cour,
entonne le chant triste des poules stériles.
Dans la rumeur noire
L’œuf ou la poule, qui donne la vie ?

Peu importe la théorie.
Les grains de blé sont
abondants et presque murs.

Et là, le souffle s’arrête.
Il renouvèle une autre vie.
Dans l’oubli, le taureau souffre.
Dans le champ désert
un brin d’herbe vert.
Qui portera le lait pour le nouveau née ?
Les vaches ont les pis desséchés.

Dans les étoiles
Les allés sont en pleine croissance
Le voyage éternel
S’arrête et recommence
Peut-être
C’est la seule issue à la création d’une vie.

Migrant vers la mort
L’homme fuit sa détresse
et garde le souvenir de sa jeunesse.

Son dernier sourire
un souffle échappé
Etend les étoiles dans le bleu du ciel,
amère et aigre dans ses vêtements
de voyageur égaré.

Zoran Savic

***

LA MER

Dans tes yeux immenses
où se reflètent les cieux,
les nuages jouent
comme les hirondelles,
Sous le chant du silence
Où plongent les anges
Caressant en douceur les bords du rivage
Tu coules et tu te reposes dans les vastes images.
au bout de tes immenses champs
verts sans pâturage
grainent les couleurs d’herbage.
Effleurées par une âme épanouît
entre le jour et la nuit.
Sur ta surface lisse et liquide
Je me sens dans un berceau prodige
laissant mon cœur vivre
dans tes entrailles limpides.
Je t’aime quant tu es découpée
En millier de couleurs vertes sillonnées
de petites mousses blanches,
Par-ci par-là abandonnées.
Semblables aux oiseaux
posés sur un tapis émeraude,
Image ou rêve
envahis d’une joie émerveillée.
Au loin je vois mon navire
Libre et léger comme un amour ivre.
Flotte mon âme à son gré,
Ramassant les gerbes de blé
Sous les rayons d’un coucher de soleil.
Me faisant une couronne de
coquillages et de bulles légères,
Oubliant les fleurs du pré.
Et quand tu me touches
Je deviens un géant farouche
soumis à tes caresses douces
écoutant tes ondes soyeuses.
Quand je m’éloigne de tes vastes flots
Je deviens un être malheureux
Périssant du chagrin qui
envahit mes tristes fardeaux.

Zoran Savic, tous drois réservés

Publié par

A ne pas manquer :

  • DonizettiDonizetti   Domenico Gaetano Maria Donizetti est un compositeur italien né à Bergame le 29 novembre 1797 et mort dans la même ville le 8 avril 1848. Bien que son répertoire […]
  • André – Aligatorpoète – Pecquet, Les 4 cavaliers de l’apocalypseAndré – Aligatorpoète – Pecquet, Les 4 cavaliers de l’apocalypse Les 4 cavaliers de l’apocalypse   Depuis des siècles et des millénaires , plus vite que les années lumières ; depuis la nuit des temps , on ne sait vraiment plus que […]
  • Ma vie d’enfant (Maxime Gorki)Ma vie d’enfant (Maxime Gorki)     Maxime Gorki   MÉMOIRES AUTOBIOGRAPHIQUES TRADUIT DU RUSSE D’APRÈS LE MANUSCRIT PAR SERGE PERSKY COLLECTION NOUVELLE CALMANN-LÉVY, […]
  • Doctorat en mensonge – Wolf Gorbatchèv OscarDoctorat en mensonge – Wolf Gorbatchèv Oscar Wolf Gorbatchèv Oscar - chronique Le politicien est détenteur d’un doctorat en mensonge. Il manie, avec art, la tromperie. Il peut acheter l’image d’un saint et induire en erreur […]
  • Le mystère de la vallée de la MortLe mystère de la vallée de la Mort Le mystère de Racetrack Playa reste depuis un siècle, car les rochers se déplacent sans l'aide de personne et elles laissent sur l'argile la trace de leurs mouvements, pour des […]
  • Charles PerraultCharles Perrault          Dialogue de l’amour et de l’amitié (Charles Perrault) Charles Perrault, né le 12 janvier 1628 à Paris où il est mort le 16 mai 1703, est un homme de lettres […]

Lasă un răspuns

Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *.


Blue Captcha Image Refresh

*

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: